Droits humains

Etude sur la réinstallation : un pas en avant qui va dans le bon sens

Pour le retour des Chagossiens dans leur pays

Alain Dreneau / 12 février 2015

Le Comité de Solidarité Chagos La Réunion fait part à ses amis d’une information importante. Un rapport sur la faisabilité du retour des Chagossiens dans leur pays se prononce en faveur de la réinstallation sur l’île de Diego Garcia. Le message du Comité donne des détails sur cette importante nouvelle.

JPEG - 54.4 ko
Manifestation des Chagossiens devant la Haute cour de Londres.

« Nous venons de recevoir copie du rapport définitif de l’étude de faisabilité sur la réinstallation des Chagossiens aux Chagos. Comme nous vous l’avons annoncé, et sans avoir bien entendu complètement déchiffré l’imposant document de 118 pages, nous vous faisons part de la principale conclusion qui ressort du rapport.

Elle est clairement en faveur d’un schéma de réinstallation localisée à Diego Garcia (dans la partie nord-est non occupée par la base). Trois sites ont été passés au crible des analyses, en termes économiques et environnementaux : Boddam, Ile du Coin et Diego Garcia.

C’est le site de réinstallation de Diego qui l’emporte largement au terme de l’analyse comparative. Alors que sur les deux autres sites des investissements lourds seraient nécessaires pour une installation à partir de zéro, les infrastructures à créer sur Diego pourraient s’appuyer sur un état existant tout à fait compatible avec des « standards modernes » (port, aéroport et autres facilités, certes à négocier). Quant à l’impact écologique, il est donné comme beaucoup moins “invasif” sur la côte est de Diego que sur les deux autres îles. L’étude note à ce propos que le Parc Marin décrété par la Grande-Bretagne ne peut pas être considéré comme un “obstacle” pour une réinstallation, évoquant la possibilité d’un “zonage” permettant en particulier la pêche pour les Chagossiens.

Olivier Bancoult, contacté cet après-midi (hier - NDLR), réagit à ce rapport avec optimisme et vigilance. Optimisme quand il fait remarquer que « c’est un pas en avant qui va dans le bon sens, plusieurs de nos propositions ayant été prises en considération ». Vigilance quand il ajoute : « Tout va dépendre de la position du gouvernement britannique ». Un débat à la Chambre des Communes (le parlement britannique) aura sans doute lieu dans les prochaines semaines. Un temps fort voire décisif dans le long combat des Chagossiens, où ils auront un rôle à jouer avec à leur tête Olivier Bancoult. »

Pour le Comité Solidarité Chagos La Réunion,
Alain Dreneau, secrétaire


Kanalreunion.com