Droits humains

France : le gouvernement s’oppose à nouveau à la protection des lanceurs d’alerte

Assemblée nationale

Jean / 1er juillet 2016

Et, une fois encore, notre gouvernement, se réclamant des idéaux de la gauche, se trouve confronté à ses indépassables contradictions.

JPEG - 44.1 ko

En s’opposant, le 10 juin, à la protection légale des lanceurs d’alerte, ses membres nous démontrent qu’ils confondent la discrétion nécessaire à la conduite d’une entreprise avec les manipulations, magouilles, abus de biens sociaux, évasion fiscale et détournements divers des lois dont certains entrepreneurs se rendent coupables.

Et PAF ! Voilà-t-y pas que, ce 30 juin, la Cour de Cassation vient mettre par terre cet assaut d’hypocrisies.

C’est à lire au-dessous de l’article rendant compte de l’attitude de la majorité à l’Assemblée Nationale.

Ça donne à réfléchir tout de même. Pas un mot pour Assange, Snowden, etc. Et que les lanceurs d’alerte se le tiennent pour dit : le gouvernement ne veut pas d’engagement légal assurant la protection juridique des lanceurs d’alerte ! Vu ?

Et c’est la Cour de Cass (dont le progressisme de ses magistrats est légendaire !) qui crée une jurisprudence contraire à la position du gouvernement (et pas encore passée en loi).

Sans doute est-ce là, de la part de ce gouvernement, la volonté de se montrer digne de l’héritage de Jaurès si fréquemment invoqué depuis quelque temps !

Jean

A lire sur http://www.developpez.com/actu/99718/France-le-gouvernement-s-oppose-a-nouveau-a-la-protection-des-lanceurs-d-alerte-lors-d-une-discussion-sur-un-projet-de-loi-a-l-Assemblee-nationale/
_


Kanalreunion.com