Droits humains

Grève des enseignants au Nigeria pour protester contre l’enlèvement des collégiennes de Chibok

#Bring back our girls

Témoignages.re / 22 mai 2014

Grève des enseignants au Nigeria par solidarité avec les jeunes lycéennes enlevées par Boko Haram.

L’Union des enseignants du Nigeria (NUT) a ordonné à tous les enseignants des écoles primaires et secondaires à travers les 36 Etats d’observer un arrêt du travail jeudi, en solidarité avec les autorités et forces de l’ordre en campagne pour la libération de plus de 200 collégiennes enlevées de leur lycée de Chibok le 14 avril dernier, dans le nord-est du pays, par le groupe terroriste Boko Haram.

Les dirigeants de l’Union des enseignants nigérians ont également déclaré qu’environ 173 enseignants ont été jusqu’ici tués par les insurgés de Boko Haram et ont ordonné que tous les enseignants des écoles publiques se mobilisent et assistent aux rassemblements de "Bring Back Our Girls" dans leurs Etats respectifs.

Des 173 enseignants tués par les insurgés de Boko Haram, 170 étaient de l’Etat de Borno et trois de l’Etat de Yobe, deux Etats sous état d’urgence.

En dépit du déploiement d’un nombre important d’experts et de matériel par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres pays occidentaux au Nigeria, les familles des 225 lycéennes enlevées par Boko Haram dans le nord-est du pays sont toujours sans nouvelles d’elles.


Kanalreunion.com