Droits humains

Hommage aux travailleurs de la solidarité internationale

Journée mondiale de l’aide humanitaire

Témoignages.re / 22 août 2011

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire célébrée le 19 août, les Nations Unies ont rendu hommage vendredi aux travailleurs humanitaires à travers le monde, adressant un message d’encouragement et de gratitude à celles et ceux qui viennent en aide lorsque le besoin l’impose.

En 2011, du Japon au Soudan, du Pakistan à la Corne de l’Afrique, les crises humanitaires ont été nombreuses, causées par des conflits ou des catastrophes naturelles.
« Ces agents humanitaires bravent souvent le danger, loin de leur foyer. Ils travaillent de longues heures, dans les conditions les plus difficiles. Par leur action, ils sauvent des vies dans les situations de conflit et de catastrophe naturelle. Ils rapprochent aussi les peuples en nous rappelant que nous sommes une seule et même famille et que nous partageons les mêmes rêves et la même aspiration à un monde pacifique dans lequel nous pouvons tous vivre en toute sécurité et dans la dignité », a déclaré Ban Ki-moon dans son message.
Il y a trois ans, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 19 août Journée mondiale de l’aide humanitaire pour commémorer l’attentat à la bombe qui a visé l’Hôtel Canal à Bagdad. Cet attentat a tué 22 employés de l’ONU, dont l’envoyé de l’ONU, Sergio Vieira de Mello, et a blessé plus de 150 personnes.
Vendredi, Ban Ki-moon a déposé une gerbe en mémoire de ces 22 employés au siège des Nations Unies à New York. L’événement était organisé par l’Association du personnel de l’ONU. Beaucoup d’autres employés de l’ONU sont morts ailleurs dans le monde, notamment 102 d’entre eux lors du séisme de 2010 en Haïti.
De son côté, le Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a rappelé pour sa part que l’année écoulée a été pleine de défis pour l’agence onusienne. Le HCR a rendu hommage à tous les collègues des organisations humanitaires qui ont perdu la vie alors qu’ils s’efforçaient d’aider les populations les plus vulnérables du monde. M. Aleinikoff a rappelé que les agents humanitaires sont de plus en plus pris pour cible dans les conflits contemporains et qu’ils se trouvent en première ligne dans le cadre des interventions humanitaires. L’année dernière 242 travailleurs humanitaires ont été tués, enlevés ou blessés dans l’exercice de leurs fonctions. Au moins 780 ont été tués durant la dernière décennie.


Kanalreunion.com