Droits humains

Hommage de La Réunion à Rémi Fraisse tué en France et hommage aux martyrs réunionnais

La lutte pour la défense de l’environnement et pour la liberté d’expression

Témoignages.re / 3 novembre 2014

Ce samedi 1er novembre vers 10 heures, sur le parvis des Droits de l’Homme à Champ-Fleuri (Saint-Denis), a été organisée à l’appel de l’élu écologiste dionysien Jean-Pierre Marchau une cérémonie en hommage au jeune manifestant pacifiste Rémi Fraisse, tué par la gendarmerie dans le Tarn en France le dimanche précédent. Cela, lors d’une manifestation populaire contre un projet de barrage dans ce département, vivement contesté depuis plusieurs années par les défenseurs de l’environnement.

JPEG - 48.3 ko
Les participants.

Plusieurs dizaines de personnes ont répondu à cet appel, en particulier des responsables d’organisations politiques et associatives solidaires de la famille et des proches de la victime de cette répression tragique. D’ailleurs la cérémonie a commencé par une minute de silence pour Rémi Fraisse avec ce slogan : « Rémi, ni oubli, ni pardon ».

JPEG - 38.3 ko
Jean-Pierre Marchau.

Ensuite des représentants d’organisations ont pris la parole pour dénoncer à la fois la violence — parfois dramatique — des forces dites de l’ordre contre les manifestants pacifistes mais également les graves négligences de l’État quant au respect de l’environnement, en France et à La Réunion, comme par exemple le projet de nouvelle route en mer. Voici la liste de ces intervenants : Jean-Pierre Marchau (organisateur de la cérémonie), Perceval Gaillard (Parti de Gauche), Bruno Bourgeon (Association Initiatives Dionysiennes), Jacques Pénitot (ancien responsable de la Ligue des Droits de l’Homme), Maurice Gironcel (Parti Communiste Réunionnais), Jean Erpeldinger (Europe Ecologie Les Verts), François Payet (Alternative Transport Réunion).

JPEG - 56.4 ko
Maurice Gironcel est intervenu au nom du PCR.

À noter que Maurice Gironcel a tenu à faire aussi un rappel des « sept compatriotes tués dans le cadre des violences néocoloniales entre 1949 et 1978 », selon le sous-titre du livre publié en 2010 par le PCR sous la signature de l’historien Eugène Rousse et intitulé : ‘’Hommage à 7 martyrs réunionnais’’. La cérémonie s’est terminée avec une lecture symbolique par la conteuse Ketty Lisador d’un poème de Yvannick Varatchia : « La mémoire des morts ».

La bataille continue donc pour faire respecter l’environnement naturel et la liberté d’expression du peuple, à La Réunion comme dans le monde entier.


Kanalreunion.com