Droits humains

Journée Mondiale du Refus de la Misère : Paul Vergès seul parlementaire présent

Célébration de la Journée internationale à La Réunion

Correspondant Témoignages / 19 octobre 2015

Il est déjà 16h, ce samedi 17 octobre, à Champ-Fleuri (Saint-Denis), lorsque Paul Vergès vient témoigner de sa solidarité aux pauvres, à travers les organisations présentes sur place. Le geste a été très apprécié. En effet, La Réunion célébrait ce jour-là la traditionnelle Journée Mondiale du Refus de la Misère organisée par le mouvement ATD Quart-Monde de La Réunion, présidé par Dominique Versini. Cette célébration s’est déroulée de façon très émouvante mais aussi et surtout avec des prises de parole très fortes sur l’urgence et l’importance de mener ensemble le combat pour éradiquer la misère de notre pays. Que feront les détenteurs de pouvoir de décision à La Réunion sur les mesures à prendre pour répondre aux exigences de la moitié des Réunionnais enfermés sous le seuil officiel de pauvreté ?

JPEG - 70.8 ko
La commémoration autour de la Dalle de Champ-Fleuri avec les représentants des organisations participantes.

Tout d’abord, rappelons que plusieurs associations réunionnaises ont exprimé leur solidarité avec ATD Quart-Monde lors de cette journée : Amnesty International, An Grèn Koulèr, Appel de l’Ermitage, Cercle Philosophique Réunionnais, CÉVIF (Collectif pour l’Élimination des Violences Intra Familiales), Ecopratik-Reparali, Emmaüs, Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), Ligue des droits de l’homme, Secours Catholique. Rappelons aussi que le thème de la Journée était : « S’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination, c’est construire un avenir durable pour tous » – « Tienbo ansanm pou kine la mizèr, pou arèt fé triaz domoun, komsa la vi i kapote pa, komsa lavnir sra zamé boushé ».

Elle a commencé par une ‘’Université populaire Quart Monde’’ sur ce thème, avec des prises de paroles de dizaines de personnes dans de nombreux groupes pour préconiser diverses solutions très importantes afin de faire gagner la lutte contre la misère. Parmi les intervenants, on peut citer Raïssa Noël, porte-parole du Comité du Comité de l’Appel de l’Ermitage, qui a lancé un appel à l’union de toutes les forces réunionnaises pour un développement solidaire et responsable du pays.

JPEG - 84.1 ko
Paul Vergès était le seul parlementaire présent, il est ici aux côtés de membres du Comité de l’appel de l’Ermitage.

Université populaire

Tout au long de la journée, un grand nombre d’artistes (conteurs, musiciens, chanteurs…), comme Maximin Boyer par exemple, ont exprimé leur soutien à cette mobilisation. Ce fut le cas aussi de plusieurs personnalités culturelles et religieuses, comme Mgr Gilbert Aubry, qui ont rencontré les militantes et militants de la lutte contre la misère et leur ont fait part de leur solidarité.

La journée s’est terminée par un autre moment très fort : la commémoration autour de la Dalle de Champ-Fleuri, où le président d’ATD Quart Monde à La Réunion a prononcé une allocution très importante sur les solutions préconisées par son mouvement. Des témoignages sur la lutte contre la pauvreté ont également été exprimés à ce moment.

Tout le monde a remarqué que le seul parlementaire et responsable politique réunionnais présent à cette célébration de la Journée Mondiale du Refus de la Misère était le sénateur communiste Paul Vergès. Il est d’ailleurs le seul qui a déjà fait des propositions pour le projet de loi en faveur de l’Égalité Réelle afin d’abolir l’apartheid social dans notre pays et construire une société harmonieuse, respectant les droits fondamentaux des plus pauvres à La Réunion.

Boycott des pauvres par les élus

Le boycott des pauvres par les élus est symptomatique du niveau de préoccupation de la classe politique. L’ONU vient de faire le bilan des objectifs du millénaire pour le développement depuis 15 ans et a lancé de nouveaux objectifs pour les 15 prochaines années. C’est un engagement qui s’impose aux élus du monde entier. Entre la solidarité aux pauvres et leurs élections, ils ont choisi la posture du riche.

Le cas de Bello est typique. Durant 6 ans à Saint Paul, elle n’a eu aucune politique en faveur des pauvres. Cette fois, elle sollicite le bulletin des pauvres en tant que candidate aux Régionales, mais elle ignore la Journée Mondiale du Refus de la Misère. Pour Annette, c’est pire, car il est maire de Saint Denis et dispose de 2 parlementaires. Au final, ils sont ensembles pour boycotter les pauvres comme pour faire payer un péage à la jonction de la NRL avec la ville.


Kanalreunion.com