Droits humains

L’AMR lance un « appel à la sérénité et à la responsabilité »

Condamnation de « l’usage inopportun et disproportionné de moyens répressifs »

Témoignages.re / 16 août 2010

Voici un communiqué de l’Association musulmane de La Réunion relatif aux incidents du Vendredi 13 Août 2010 devant la Grande Mosquée de Saint Denis.

« Le Bureau de l’Association musulmane de La Réunion/AMR, réuni ce dimanche 15 août 2010 au sujet des graves incidents qui se sont déroulés à la sortie de la grande prière du vendredi devant la mosquée du centre ville de Sain -Denis, rappelle :

- Que la communauté musulmane est enracinée à La Réunion depuis le milieu du 19ème siècle et qu’elle contribue à travers ses pratiques culturelles et religieuses, mais également à travers ses origines diverses et ses différentes sensibilités, à la richesse plurielle de notre île, participant par ailleurs pleinement à son développement économique et social

- Qu’elle partage la fierté de tous les Réunionnais qui ont su développer sur leur île un modèle de vivre ensemble, souvent cité en exemple, basé sur des valeurs de tolérance et de respect mutuel.

- Que la cohabitation sur un aussi petit territoire de populations d’origines, de religions et cultures si diverses, reste fragile notamment en période de difficultés économiques et sociales propice à l’émergence de conservatismes et de positions extrémistes .

- Qu’en ce sens le Dialogue Interreligieux auquel elle participe activement depuis la fondation du Groupe a répondu à une nécessité et demeure une de ses priorités.

Sur la base de ces considérations l’AMR :

- Regrette ces incidents qui causent du tort à la communauté musulmane en véhiculant une image de violence qui ne correspond pas au vécu paisible qu’on lui reconnaît habituellement tant au niveau social que religieux.

- Déplore le manque de discernement de la part des services de police en cause opérant devant un lieu de culte à une heure de grande affluence.

- Condamne l’usage inopportun et disproportionné de moyens répressifs (gaz lacrymogène, exhibition de pistolet tazer) par les forces de l’ordre, malgré les risques encourus par les nombreux adultes et enfants présents dans une rue a priori piétonne.

L’AMR, dont le président a été en relation avec M. le directeur de
Cabinet du préfet et a participé avec les responsables de la mosquée de Saint-Denis, à la réunion avec la direction de la Police, se félicite de la concertation engagée et de la volonté partagée d’apaisement qui a prévalu et lance à tous un appel à la sérénité et à la responsabilité ».


Kanalreunion.com