Droits humains

L’armée annonce que certaines des collégiennes enlevées par Boko Haram ont été sauvées

#Bring back our girls

Témoignages.re / 16 avril 2014

L’armée nigériane a annoncé, mercredi, que certaines des collégiennes enlevées au Lycée des filles à Chibok, dans le Nord-Est de l’Etat de Borno, ont été libérées du fait que les troupes qui poursuivaient les terroristes de Boko Haram se sont approchées « du repaire de ceux qu’on croit avoir effectué l’attaque".

Le porte-parole de la Défense, le major général Chris Olukolade ? a déclaré dans un communiqué laconique publié mercredi dans la soirée, que « les forces de sécurité ont été orientées pour continuer avec le tempo de l’offensive sur toutes les enclaves terroristes ? partout dans le pays".

Cependant, Olukolade n’a pas fait état du nombre de collégiennes sauvées, où elles ont été sauvées et où les collégiennes sauvées sont gardées.

Il a noté que dans une autre opération qui implique l’armée dans le Nord-Est de l’Etat de Taraba, les troupes déployées pour restaurer la loi et l’ordre à Wukari, à l’Etat de Taraba, ont appréhendé 14 hommes armés qui étaient impliqués dans les combats au cours des perturbations civiles dans ladite ville en début de semaine.

Les combats ont été le résultat de la mise à feu de pas moins de 25 maisons et le déplacement de plus de 200 personnes.

Olukolade a ajouté que « les troupes ont également mis la main sur un immeuble où des armes étaient en train d’être fabriquées, comprenant notamment quatre mitrailleuses de fabrication locale, quatre fusils et 21 cartouches.

Il a déclaré que la normalité avait été depuis lors restaurée avec les troupes qui patrouillent dans la localité.

Un total de 129 collégiennes, rappelle-t-on, ont été enlevées lundi dans la nuit, par un groupe terroriste.


Kanalreunion.com