Droits humains

« L’État semble ne plus croire en l’utilité des associations »

"Arbre de Noël" du Comité des chômeurs et des mal-logés du Port

Témoignages.re / 21 décembre 2010

Ce jeudi midi s’est déroulé le traditionnel "Arbre de Noël pour les sans-abri" organisé chaque fin d’année par le Comité des chômeurs et des mal-logés du Port. Cette manifestation est « destinée à offrir aux plus démunis de la ville un petit moment convivial, susceptible de leur apporter un peu de bonheur », selon Maryse Dache. Mais la présidente du Comité a tenu à souligner à cette occasion la très grave responsabilité de l’État dans la dégradation sociale du pays. De plus en plus de Réunionnais sont victimes de la politique injuste et discriminatoire menée par le pouvoir en place.

La fraternité réunionnaise s’est fortement exprimée au cours de cette rencontre au Centre d’Animation du Cœur Saignant du Port, magnifiquement décoré. Son côté festif et chaleureux fut marqué dès l’ouverture par la prestation bénévole d’un jeune chanteur, Scélio, qui a notamment chanté cette magnifique chanson d’amour : "Ou lé mon solèy".
Il a également appelé les artistes réunionnais à exprimer toujours davantage leur solidarité avec les luttes de leur peuple contre la pauvreté et les autres injustices. Ce fut un vrai bonheur pour le public d’entendre de tels propos.

« Ne baissons pas la tête, ni les bras »

Pour Maryse Dache, « ce bonheur s’éloigne de la portée de ceux qui perdent leur emploi, sont au chômage ou dans la précarité. Mais ne baissons pas la tête, ni les bras ». En effet, en raison de la politique du gouvernement au service des plus riches, « le nombre de personnes sans domicile fixe a doublé dans la commune », mais « nous n’avons plus autant de soutien institutionnel qu’auparavant. L’État semble ne plus croire en l’utilité des associations.
À quelle situation de catastrophe sociale devra-t-on être confronté pour qu’un peu d’attention nous soit accordée ? Au rythme des suppressions progressives des contrats aidés aux associations, ce sont les bénévoles qui vont finir par fuir leurs engagements, parce que débordés, exténués, découragés par le manque de considération et de reconnaissance de la part de nos dirigeants ».

Combattre les causes de la pauvreté

« Heureusement que, sur le terrain, les militants ne désarment pas », ajoute Maryse Dache. En effet, « la solidarité est encore une valeur forte au Port. Grâce au soutien du Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), nos actions se sont un peu diversifiées. Nous avons pu offrir tout au long de l’année des activités sportives ou à vocation pédagogique à nos usagers. Et la Ville, par l’intermédiaire du CCAS (Centre communal d’actions sociales) nous soutient toujours, notamment en nous fournissant les repas de tous les jours ».
La présidente du Comité a conclu son intervention en remerciant tous les partenaires de son association et les nombreux bénévoles qui viennent 7 jours sur 7 pour soutenir les personnes en difficulté. Parmi ces partenaires, le Rotary Club du Port et de La Possession, représenté par Mme Lafon et M. Turlin, ont tenu à exprimer leur fidélité à leurs engagements envers le Comité des chômeurs. De même, Paulette Lacpatia, adjointe au maire du Port, et Julienne Célesti, présidente de la Maison des Associations (MDA), ont également félicité tous les acteurs de cette solidarité et appelé à renforcer la lutte sur le terrain pour combattre les causes de la pauvreté.

Correspondant


Kanalreunion.com