Droits humains

L’UA en faveur d’une action concertée pour retrouver les filles enlevées

#bring back our girls

Témoignages.re / 13 mai 2014

L’Union africaine (UA) a lancé lundi, un appel pour une action concertée afin de retrouver les 200 filles qui ont été enlevées par les terroristes de Boko Haram, 27 jours auparavant.

« Nous exhortons le gouvernement nigérian, les organisations régionales, l’UA et la communauté internationale à collaborer en vue d’agir de manière urgente et décisive pour ramener les filles auprès de leurs familles et de les protéger contre d’éventuels dangers », a indiqué un communiqué de l’Emissaire spéciale de la présidente du Bureau de la Commission de l’Union africaine (CUA), chargée des femmes, de la paix et de la sécurité.

« Nous soutenons le peuple nigérian, en particulier les parents et les familles des filles enlevées », a déclaré l’UA.

Condamnant avec fermeté cet « horrible » enlèvement, l’UA a exprimé sa sympathie aux familles des enfants, exhortant les auteurs de cet acte à les libérer saines et sauves.

« Les attaques contre la liberté des enfants et le fait de prendre des écoles pour cible sont prohibés par le droit international et ne peuvent en aucun cas se justifier. Pas sous nos yeux ».

« Les écoles sont et doivent demeurer des lieux sûrs et sécurisés où les enfants peuvent apprendre et s’épanouir en paix. Les filles et les jeunes femmes doivent être autorisées à fréquenter l’école sans crainte d’être victimes de violences ou de mauvais traitements et pouvoir jouer le rôle qui leur revient de droit en tant que citoyennes égales du monde », a souligné l’UA.

Dans une nouvelle vidéo publiée lundi, le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, a annoncé son intention d’échanger les filles contre des membres de la secte détenus à travers le pays.

Certaines des filles ont été montrées portant le hijab total et récitant des versets du coran.

Les experts étrangers, note-t-on, sont arrivés au Nigeria pour aider les autorités à retrouver et à sauver les filles.


Kanalreunion.com