Droits humains

L’UE demande la libération immédiate et inconditionnelle des lycéennes nigérianes

#Bring back our girls

Témoignages.re / 13 mai 2014

Les ministres européens des Affaires étrangères ont lancé lundi un appel pour la libération immédiate et inconditionnelle des plus de 200 lycéennes enlevées le 14 avril dernier par la secte islamiste de Boko Haram dans l’Etat du Borno, au nord-est du Nigeria.

Dans un document publié à l’issue de leur réunion à Bruxelles, les chefs de la diplomatie européenne offrent leur soutien au gouvernement du Nigeria pour protéger ses citoyens et combattre le terrorisme sous toutes ses formes" , dans le strict respect des droits de l’Homme".

Les ministres ont appelé à la fin de l’impunité pour les auteurs des violences sexuelles de masse et ont exprimé le soutien de l’UE au projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU visant l’adoption de mesures appropriées contre la secte politico-religieuse Boko Haram.


Kanalreunion.com