Droits humains

La LDH salue l’esprit de liberté et de résistance de Stéphane Hessel

Cérémonie du 15 mars à Saint-Denis

Témoignages.re / 19 mars 2013

Voici le message de la Ligue des droits de l’Homme rendant hommage à Stéphane Hessel lors de la cérémonie de vendredi dernier sur la Parvis des droits de l’Homme à Saint-Denis (voir “Témoignages” de samedi dernier), discours de Marcel Moutoucomorapoulé. Nous publierons les autres messages de cette cérémonie dans les jours à venir.

JPEG - 41.3 ko

« En s’associant à l’hommage commun que nous rendons aujourd’hui, à La Réunion, à la mémoire de Stéphane Hessel, la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) veut avant tout saluer l’esprit de liberté et de résistance que cette grande figure nous inspire.

Esprit de liberté, et liberté des esprits, car nous militons pour que notre vie sociale, nos débats citoyens ne soient enfermés dans aucun dogme, qu’il soit politique ou religieux.

Esprit de résistance, car nous refusons la fatalité des dominations qui s’exercent sur l’homme, notamment dans l’ordre économique et financier, le poids insupportable des injustices, des inégalités et de l’Argent-roi.

Tout homme qui s’en va laisse un testament : le témoignage de sa vie !

Le testament que nous laisse Stéphane Hessel prend à nos yeux toute sa valeur dans La Réunion d’aujourd’hui, en particulier pour nos jeunes concitoyens.

Car l’esprit de liberté, l’esprit de résistance, c’est aussi l’engagement optimiste de la Jeunesse, son courage, pour innover et construire.

Oui, nous avons besoin, ici et maintenant, de toute la jeunesse de notre Ile.

Oui, il nous faut écouter sa parole.

Oui, il nous faut organiser le combat pour le droit fondamental au travail.

Oui, il nous faut exercer solidairement notre liberté pour faire sauter les verrous qui bloquent, les portes qui se ferment — au nom de quoi ? on se le demande —, quand il s’agit de faire vivre le droit à la dignité par le travail.

Oui, il nous faut résister et, pour cela, modifier notre vision et changer les règles qui entravent au lieu de libérer.

La Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion s’y engage : elle sera aux côtés de tous les mouvements de Jeunes qui se lèvent avec cette volonté, non pas de quémander, ni de casser, mais d’exiger le respect des droits — et pour cela, de construire une alternative citoyenne fondée sur la mobilisation de toute notre société civile.

Oui, nous voulons le dire aujourd’hui :

Stéphane Hessel vivant !

Jeunesse Réunionnaise DEBOUT !

La Ligue des droits de l’Homme  »

PAVÉ

Les Chagos jeudi soir 21 mars à la médiathèque du Port

Le jeudi 21 mars à partir de 17h30 à la médiathèque Benoîte Boulard du Port, le Comité Solidarité Chagos La Réunion (C.S.C.R.) recevra une délégation du Groupe Réfugiés Chagos et son dirigeant Olivier Bancoult. A l’invitation de la municipalité du Port, cette délégation chagossienne séjourne au Port à l’occasion de l’inauguration de l’avenue des Chagos (le samedi 23 mars à 17h).

Ce jeudi, suite à l’Assemblée générale du C.S.C.R., Olivier Bancoult donnera une conférence sur les dernières avancées de la lutte des Chagossiens pour le droit au retour dans leurs îles natales. Un film de 22 minutes sur les Chagos sera projeté (montage réalisé par Jean-Michel Fillol). À cette occasion, une collecte sera faite en solidarité avec la lutte des Chagossiens.

Contacts : Georges Gauvin, président, au 0692-60-71-14 ; Alain Dreneau, secrétaire, au 0692-82-35-01.
JPEG - 43.9 ko
JPEG - 31.8 ko


Kanalreunion.com