Droits humains

Le procès en appel contre le Parc Marin

Les Chagossiens dans la lutte

Témoignages.re / 10 mai 2014

Le Comité Solidarité Chagos La Réunion rend compte d’un nouvel épisode de la lutte des Chagossiens pour retourner dans leur pays dont ils ont été chassés pour que les Etats-Unis puissent construire une immense base d’agression sur l’île de Diégo Garcia.



JPEG - 73.6 ko
Les Chagossiens manifestent devant la Haute Cour de Londres.

Le procès introduit en appel par Olivier Bancoult au nom du Groupe Réfugiés Chagos à propos du Parc Marin s’est tenu à Londres du 31 mars au 2 avril derniers. Il fait suite au refus de la Haute Cour de Londres, dans son jugement du 11 juin 2013, de reconnaître l’illégalité du Parc Marin. Sans se décourager, comme toujours, les Chagossiens avaient fait appel.

Rappelons que les Chagossiens remettent en cause la décision unilatérale de la Grande-Bretagne, prise en 2010, de créer une zone protégée autour des îles Chagos, soi-disant pour protéger la faune et la flore (… mais en excluant Diego Garcia et sa base militaire, hyper polluante et destructrice de l’environnement, hors des limites du Parc marin !!)

Ils dénoncent le fait que derrière ce souci affiché de préservation de l’environnement, se cache de la façon la plus cynique qui soit l’objectif de bannir à jamais le peuple chagossien de sa terre natale. C’est ce que montrent à l’évidence les documents produits par Wikileaks, des documents qui malheureusement et de façon arbitraire, n’ont pas été pris en compte par le Tribunal.

Mais les Chagossiens sont à l’offensive, fermes sur leurs positions. C’est ce qu’ils disent depuis le début, et qu’ils ont répété avec force en appel : « Nous sommes les premiers concernés par le respect des richesses naturelles de notre archipel, mais tant que nos droits sont bafoués, tant que notre réinstallation aux Chagos n’est pas effective, nous ne pouvons donner notre caution à un Parc Marin qui signifie pour nous arrêt de mort ».

Pour affirmer avec force leur existence et leur volonté de faire reconnaître leurs droits les plus sacrés, ils ont manifesté à l’ouverture du procès devant la Haute Cour de Londres (voir les photos).

Aux dernières nouvelles, Olivier Bancoult nous informe que le jugement est annoncé pour le 23 mai. Affaire à suivre donc…


Kanalreunion.com