Droits humains

Les députés du Nigeria s’inquiètent du sort des collègiennes enlevées par Boko Haram

#Bring back our girls

Témoignages.re / 29 avril 2014

La Chambre des représentants du Nigeria a convoqué mardi le chef de l’état-major de la Défense, le maréchal de l’air Alex Badeh, et les trois chefs de service de l’armée pour discuter de l’enlèvement d’environ 270 écolières d’une école secondaire publique à Chibok, dans l’Etat de Borno.

Les écolières ont été enlevées il y a environ deux semaines par des membres de Boko Haram.

Seules 43 filles ont échappé saines et sauves à leurs ravisseurs, indique-t-on.

Les députés ont exhorté les agences de sécurité à accélérer les mesures pour retrouver les écolières.

La Chambre a également demandé à l’Agence de gestion des urgences du Nigeria (NEMA) de fournir du matériel de secours à ceux dont les maisons et les commerces ont été détruits lors de l’enlèvement .

A l’image du Sénat, la Chambre a également exhorté le gouvernement à solliciter l’assistance étrangère pour retrouver les filles et réduire la menace que constitue la secte Boko Haram.

Le chef de l’état-major de la Défense et les chefs de service devraient informer les législateurs sur les mesures prises jusqu’à présent pour assurer la libération des filles qui ont été enlevées pendant qu’elles passaient leurs examens du second cycle.

Les législateurs ont exhorté les autorités à saisir les organismes sous-régionaux et internationaux pour obtenir le soutien des pays voisins, à savoir le Cameroun, le Niger et le Tchad, pour lutter contre Boko Haram.


Kanalreunion.com