Droits humains

Lès lo kèr kozé : des jeunes témoignent

Le MTKR donne la parole aux jeunes

Manuel Marchal / 22 novembre 2014

Mercredi, le Mouvman Travayèr Krétyin La Rényon a présenté un livret édité à 8.000 exemplaires. Tout au long de ces 68 pages, des jeunes témoignent de leur vie, de leurs projets, de leurs regrets et de leurs espoirs. Coup de projecteur sur cette initiative qui donne la parole à la jeunesse pour qu’elle puisse prendre conscience de ses capacités.

JPEG - 69.9 ko

« Chômage lé dur, difficile d’avoir un travail pour un jeune aujourd’hui sans diplôme ». « Mi lé kontan que mon fami sé un fami d’artiste et de musiciens parce que i permèt’ a moi de viv mon vi an musique tou lé jour ». « Le bonheur, il ne passe pas forcément par l’acquisition des biens matériels mais par le sentiment de paix et de sérénité intérieure pour pouvoir le manifester à l’extérieur ». « En sortant de l’école i trouve pas travail pour les Réunionnais mais les Métros i trouvent toujours, mais nous les jeunes, on est obligés de partir en France ou ailleurs ». « Rencontrer l’autre c’est important, tout en gardant mon identité ». « Mon combat, c’est de gagner mon pain tous les jours ». « Pendant ce 1 an, moin la fait des sorties avec des amis ; trop dépité ma refugie a moin dans les jeux vidéos ». « Ce qui me gène le plus c’est l’écriture parce que dès le CE2 j’ai eu beaucoup de difficulté à écrire des mots ».

« Nous croyons »

Ce sont des extraits du dernier livre « Lès lo kèr kozé : des jeunes témoignent » édité par le Mouvman Travayès Krétyin La Rényon. Le MTKR est allé à la rencontre de cette jeunesse gravement touchée par la crise. Rappelons que plus de 50 % des jeunes Réunionnais sortis de l’école sont au chômage. Cette proportion augmente de 10 points pour celles et ceux qui n’ont pas de diplôme après au moins 10 ans passés dans l’Education nationale.
L’idée de ce livre vient des ateliers de réflexion et de proposition du MTKR. Daniel Bègue, président du MTKR, explique que ce projet découle des priorités du mouvement depuis 2011 : logement, famille, agriculture, maronèr, jeune.
Il est le résultat d’une démarche de responsabilisation et de conscientisation. C’est ce que le MTKR appelle « révision de vie ».

Annie-Claude Abriska, responsable de l’atelier jeune, indique que « nous croyons que le jeune a de la valeur, qu’il est capable de belles choses, qu’il doit être valorisé dans ce qu’il est et ce qu’il vie car toute sa vie nous intéresse ». « Nous croyons en la responsabilité des adultes vis-à-vis des jeunes », ajoute-t-elle, « nous croyons que le livret doit être un trésor de la rencontre ».

Inviter les jeunes à s’organiser

Édité à 8.000 exemplaires, ce livret « retrace les différentes facettes de la jeunesse réunionnaise ». L’objectif du MTKR est de le diffuser largement auprès des jeunes et des structures qui sont en contact avec eux. « Par son format et son contenu, ce livret doit inciter à la réflexion et à l’ouverture vers d’autres jeunes, mouvement ou autres : c’est un moyen de responsabiliser et conscientiser notre société », précise Annie-Claude Abriska.

La méthode choisie a été de revoir plusieurs fois les jeunes. « Plus de vérité, plus de profondeur, jusqu’à risquer son prénom et sa photo tout en respectant le langage utilisé », indique le MTKR, « l’apport du mouvement a été de saisir ce que les jeunes ont trouvé comme solution à leur évolution comme « moin la fé » ou en ouvrant d’autres solutions « lé possible » vers des associations, des structures d’aide que ce soit à La Réunion ou ailleurs ».

Cette initiative s’inscrit dans une dynamique pour le MTKR : « que notre démarche militante auprès de ces jeunes puisse les inviter à s’organiser « entre eux, par eux et pour eux », les aider à se retrouver autour de leurs préoccupations, les aider à mieux s’insérer et à construire une vie nourrie de valeur et de sens ! ».
 

Quand « lé plus là avec ça »


- Bonjour, nu peu cause un peu ?

- Hein ! Z’élection i sar recommencé là !

- Mi connaît pas, mi ve cause un peu avec les jeunes du quartier, voir cossa i passe dans zot tête quand zot y assise à tèr là, cossa zot i pense de la vie… Mi fait pas la politique moin !

- Nu pense pas, nu vé pas causer… la ou essaye attrape a nou.

(Ils se lèvent et s’éloignent)

Comment trouver ce livret ?


Pour ceux qui veulent commander, le livret est à 1,50 euros et ne peut être vendu que 2 euros maximum.
Pour ceux qui veulent l’acheter, ils peuvent s’en procurer à 2 euros dans les lieux suivants :

- Dans le Nord : Maison des Oeuvres de Saint-Denis, 18 bis rue de Montreuil – Téléphone : 0692 82 67 10

- Dans l’Ouest : Paroisse de Savanna le mardi et le jeudi matin de 9 heures à 11 heures 30

- Dans le Sud : Paroisse de Saint-Pierre le mardi et le jeudi matin de 9 heures à 11 heures 30

Pour tout renseignement complémentaire, il est possible de contacter Annie-Claude Abriska au numéro suivant : 0692 11 37 73.


Kanalreunion.com