Droits humains

Malawi : aide alimentaire à 6,5 millions de personnes touchées par une grave sécheresse

Notre région

Témoignages.re / 22 juillet 2016

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a lancé ce qui est appelé à devenir la toute plus grande opération de secours alimentaire d’urgence au Malawi, où une sécheresse sans précédent liée à « El Niño » a laissé près de 40 pour cent de la population en besoin d’aide d’urgence.

JPEG - 30.4 ko
Solidarité en action en Afrique australe. (Photo Olivier Moeckli/ICRC)

Mme Ertharin Cousin, directrice exécutive du PAM, qui s’est adressée à des journalistes de l’ONU jeudi à la fin d’une visite au Malawi, a déclaré : « Je me suis entretenue avec des femmes dans les zones rurales qui m’ont déclaré qu’elles ont assez de nourriture pour quelques semaines, après quoi elle n’auront plus rien ».

18 millions de personnes concernées dans notre région

Dans la séance d’information par téléconférence, Mme Cousin a déclaré que de graves inondations et des périodes prolongées de sécheresse l’année dernière ont dévasté la récolte de cette année, notant que : « nous avons la possibilité d’empêcher cette sécheresse de devenir une crise grave, si nous prenons les devants et fournissons la nourriture qui est nécessaire ».

Elle a également réaffirmé la nécessité pour la Communauté internationale à aider de toute urgence la population du Malawi et six autres pays touchés par « El Nino », à savoir le Lesotho, Madagascar, le Mozambique, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe « avant que l’insécurité alimentaire ne se transforme en une faim et la famine ».

« Dans toute l’Afrique australe, jusqu’à 18 millions de personnes auront besoin d’une aide d’urgence en raison d’El Nino entre maintenant et mars de l’année prochaine et nous prévoyons d’atteindre près de 12 millions de personnes avec l’aide alimentaire », a-t-elle déclaré.

217 millions de dollars nécessaires

« Au Malawi, environ 80 pour cent des personnes touchées sont les petits agriculteurs qui comptent sur ce qu’ils cultivent pour manger. Étant donné que le nombre estimé de personnes actuellement dans le besoin est deux fois et demie plus élevé que l’an dernier », a déclaré la directrice du PAM, ajoutant, cependant, « qu’il y a le besoin de 217 millions dollars américains pour combler un déficit de financement pour produire, transporter et de pré-positionner des stocks alimentaires dans le pays ».

« La situation est particulièrement grave étant donné le niveau élevé déjà existant de retard de croissance, une condition médicale qui se traduit par une faible croissance pour l’âge et est causée principalement en raison de la malnutrition chez les enfants. Le pays souffre également des taux élevés d’infection au Vih/Sida et les décès liés qui ont laissé beaucoup d’orphelins et des ménages dirigés par des enfants et pour qui l’accès à la nourriture est déjà difficile », a conclu Mme Cousin.


Kanalreunion.com