Droits humains

Marche lumineuse contre la violence

Samedi soir entre le Jardin de l’État et le Barachois

Manuel Marchal / 30 novembre 2009

Samedi soir, plusieurs associations ont appelé à participer à la première marche lumineuse. C’est une nouvelle étape de la mobilisation contre les violences conjugales et intra-familiales.

Samedi, au lendemain d’un grand forum organisé au Conseil général, La Réunion a connu un autre événement en rapport avec la lutte contre les violences intra-familiales.
Union des femmes réunionnaises (UFR), Collectif pour l’élimination des violences intra-familiales (CEVIF), COLERE, la Ligue des droits de l’Homme et plusieurs autres associations ont manifesté samedi soir entre le Jardin de l’État et le Barachois à Saint-Denis.
Toutes appelaient à une nouvelle mobilisation contre les violences conjugales et intra-familiales. Dans notre île, 15% des femmes souffrent de ces maltraitance, un nombre bien plus élevé qu’en France. Cela rappelle que la femme réunionnaise subit de plein fouet les conséquences de la crise qui pousse tous les jours des travailleurs dans la pauvreté. Au manque de travail s’ajoute une autre peine, celle des coups.
C’est la première fois qu’une telle manifestation avait lieu à une heure aussi tardive, d’où son nom de marche lumineuse. Plusieurs centaines de personnes ont répondu à cet appel, et elles ont défilé à la lumière des flambeaux sur la rue de Paris.
Retour en images sur cet événement.

Texte et photo M.M.


Kanalreunion.com