Droits humains

Mayotte : la proposition du PCR progresse dans l’opinion

Rétablir l’ordre républicain et respecter la dignité humaine

Témoignages.re / 28 mai 2016

Un rassemblement de solidarité avec les victimes des expulsions organisé aujourd’hui à La Réunion.

JPEG - 60.1 ko
Image Mayotte Première

Ce 24 mai, le Parti communiste réunionnais a tenu une conférence de presse pour donner sa position sur la situation à Mayotte et ses conséquences, pour La Réunion, notamment. Depuis plusieurs semaines, l’île est l’objet d’une vague de violences qui culmine avec l’incendie de maisons habitées par des familles accusées d’être étrangères. Des hommes, femmes et enfants sont abandonnés sur la place publique.

Lors de cette rencontre avec les journalistes, le PCR a rappelé que l’origine de la crise se situe dans le refus du gouvernement français de reconnaître le résultat du référendum d’autodétermination qu’il avait lui même organisé en 1974. Ensuite, le processus de départementalisation a accentué l’isolement de Mayotte, et c’est aujourd’hui l’impasse. Le PCR a rappelé qu’en 70 ans, l’égalité n’a pas été obtenue à La Réunion, et condamné l’attitude de ceux qui promettent l’égalité réelle à Mayotte dans 25 ans, alors que durant la même période elle verra sa population doubler pour passer de 240000 à 500000 habitants.

Le PCR a donc demandé à l’État français de rétablir l’ordre républicain dans un département français et de prendre toutes les initiatives nécessaires pour rapprocher Mayotte de ses îles sœurs.

A la suite de la publication de l’article rendant compte de cette conférence de presse, Témoignages a reçu plusieurs messages soutenant cette prise de position. Il a également été destinataire de 2 autres qui font part de leur désaccord. Parmi ces contributions, il faut noter celle du Comité Mayotte Département qui a choisi d’utiliser un ton insultant pour faire passer son point de vue, et a également décidé de s’adresser à d’autres médias.

Le Comité Mayotte Département doit pourtant constater son isolement sur cette question. En effet, avant hier, le Journal de l’île a consacré deux pages sur les expulsions à Mayotte. Il a notamment interrogé un membre de Médecins du Monde qui a fait part de l’urgence à agir.

Un collectif d’associations vient de lancer un appel au rassemblement, ce matin à 11 heures à Champ-Fleuri. On retrouve des points convergents avec ceux du PCR. Il appelle au rétablissement de l’ordre républicain, et au relogement des familles expulsées.

Plus que jamais, la dignité humaine doit être respectée. Le gouvernement est totalement responsable de la dégradation de la situation.


Kanalreunion.com