Droits humains

Mayotte : le gouvernement ne doit pas imposer une solution sans écouter les Réunionnais

La forte croissance démographique est le problème essentiel dans le département français le plus proche de La Réunion

Témoignages.re / 16 juin 2016

La démographie était le thème de la seconde partie de la conférence de presse tenue hier par Paul Vergès.

JPEG - 60.1 ko
Image Mayotte Première

Au sujet de la démographie, Paul Vergès constate que l’irresponsabilité des politiques réunionnais et l’analphabétisme des gouvernements en France. Au début des années 1960, c’était le début de la transition démographique à La Réunion. Ce phénomène existe dans tous les pays du monde après avoir commencé en Europe voici deux siècles. La Terre comptera 2,5 milliards d’habitants en plus dans 30 ans, soit l’équivalent de la population mondiale de 1950. Cette population a déjà triplé au cours des 60 dernières années. En 2100, la perspective est de 10 à 11 milliards d’habitants.

Les compatriotes sont devenus « des étrangers »

Il y avait 240.000 habitants en 1946 à La Réunion, aujourd’hui nous sommes 850.000.

Devant cette transition démographique, c’était l’affollement des responsables politiques. Ils ont organisé l’émigration. 135.000 Réunionnais ont été envoyés en France. Aux Antilles, la résistance au BUMIDOM moins importante, et ce sont les départements qui seront bientôt les plus touchés par le vieillissement, avec une population qui régresse. La Réunion compte maintenant autant d’habitants que la Guadeloupe et la Martinique réunie.

La Réunion est directement concernée par ce phénomène mondial. La situation à Mayotte occupe l’actualité, avec un gouvernement incapable d’arrêter le déchaînement de violence qui touche des personnes désignées comme des « étrangers ». Les « étrangers » étaient des compatriotes, faisaient tous partie des Comores, rappelle Paul Vergès. Par le jeu de la départementalisation de Mayotte, les compatriotes d’hier sont devenus des « étrangers », et tout le monde suit.

Et s’il y avait 3 millions d’habitants à La Réunion ?

Mayotte fait moins de 400 kilomètres carrés, 6 fois plus petite que La Réunion. Cela correspond à la surface de Saint-Denis et de Saint-Paul, peuplées aujourd’hui par 250.000 personnes. Mayotte a officiellement 240.000 habitants. Si La Réunion avait la même densité, on aurait 1,5 million d’être humains à La Réunion. L’INED et l’ONU annoncent pour 2050 500.000 habitants à Mayotte. Avec la même densité, La Réunion en aurait 3 millions. Les projections annoncent pour 2100 700.000 habitants à Mayotte.

Les élus vont-ils laisser le gouvernement imposer une solution ?

Le problème fondamental n’est pas celui des Anjouanais qui émigrent à Mayotte, mais celui de la démographie.

Or Mayotte est un département français. La Réunion sera-t-elle insensible à l’évolution de Mayotte qui connaîtra 500.000 habitants ? Les Mahorais n’auront-ils pas la volonté d’aller vers un autre département, sachant que le plus proche est La Réunion ?

Quelles seront les décisions des élus mahorais ? Du gouvernement français responsable de la situation. L’enjeu est immédiat. Il ne faut pas que le gouvernement prenne la décision de transférer des Mahorais à La Réunion sans débat préalable, conclut Paul Vergès.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Il ne faut pas transférer des gens d’une ils à l’autre mais prendre des mesures concrètes pour limiter la croissance démographique.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • On retrouve là, de manière exacerbée parce que nous sommes sur une île et un petit espace, le principal problème du monde à savoir l’explosion démographique. Nous irons toujours vers des problèmes insolubles en allant vers un monde plus peuplé. L’urgence est d’inciter partout à la baisse de la fécondité de façon à stopper à terme l’accroissement de nos effectifs et à revenir ensuite à une démographie beaucoup plus modeste, c’est la seule solution, tout le reste est illusoire, notamment les transferts de population comme le souligne le commentaire précédent.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour.merci de parler de Mayotte.une génération c est tous les 20 ans...voir moins que cela..Seul l école l éducation l i struction peuvent permettre de diminuer cette démographie galopante.vous savez que si il y avait ce minimum aux Comores (écoles et hopitaux) les gens ne prendraient pas les risques de quitter leurs îles.parlez nous de la coopération régionale...merci a vous.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com