Droits humains

« Non aux contradictions criantes de la société réunionnaise ! »

Bel "Arbre de Noël" du Comité des Chômeurs et des Mal Logés du Port

Témoignages.re / 18 décembre 2012

Hier en mi-journée s’est déroulé au Centre social du Cœur-Saignant au Port le traditionnel "Arbre de Noël" organisé depuis plusieurs années par le Comité des Chômeurs et des Mal Logés du Port (CCMLP) en faveur des personnes en difficultés. Et comme l’a rappelé Maryse Dache, présidente du CCMLP, « cette journée annuelle nous permet d’offrir aux plus démunis de la ville un moment de convivialité que nous partageons aussi avec l’ensemble des bénévoles qui se sont mobilisés tout au long de l’année ».

Environ 150 personnes ont participé à cet événement, marqué par une forte solidarité avec les personnes sans emploi, sans logement et confrontées chaque jour à de graves problèmes. Des problèmes sociaux qui ne cessent de s’aggraver, comme a tenu à le souligner Maryse Dache en accueillant les participants (voir encadré).

JPEG - 48.9 ko

En plus du travail considérable effectué par les militant(e)s bénévoles du CCMLP pour organiser notamment le repas, cette solidarité a été marquée par le soutien exprimé par plusieurs partenaires de cette association, qui tout au long de l’année vient en aide aux plus pauvres. C’est ainsi que Sabine Le Toullec, adjointe au maire du Port, a félicité Maryse Dache et ses ami(e)s pour le travail qu’ils accomplissent chaque jour en faveur des personnes en difficultés.

JPEG - 78.9 ko

Le combat va continuer

JPEG - 47.8 ko

Il en fut de même pour Julienne Célesti, présidente de la Maison des Associations du Port, Jean-Yves Sinimalé, président du Comité pour le Droit au Logement 974 Ile de La Réunion et membre de l’Association Protectrice des Êtres Humains en Danger (APEHUD), présidée par Thierry Araye, et les représentantes des clubs Inner Wheel. À noter également le rôle important joué par l’animateur Nicolas Servant et ses amis, qui ont assuré l’animation musicale de la journée, ainsi que par l’artiste chanteur Benjam, qui a donné un spectacle l’après-midi.

JPEG - 42.8 ko

Toutes ces actions de solidarité se sont terminées par une distribution de cadeaux aux personnes sans travail et mal logées. Mais le combat pour faire respecter les droits des plus pauvres du peuple réunionnais va continuer, comme l’a assuré Maryse Dache, qui a dit plus que jamais « non aux contradictions criantes
de la société réunionnaise ! ».

Correspondant

Maryse Dache : « la situation se dégrade »

Voici des extraits de l’allocution prononcée par Maryse Dache, présidente du CCMLP, en ouverture de la rencontre d’hier au Foyer du Cœur-Saignant :

« D’une année à l’autre, la situation sociale de La Réunion se dégrade et la commune du Port n’est pas épargnée. Le comité se débat comme il peut pour ses bénéficiaires, mais les faiblesses que connaît le secteur social pourraient à terme mettre en péril les activités de l’association.

La baisse continue des emplois aidés depuis 10 ans a été compensée par un engagement important des bénévoles. Mais ces derniers s’épuisent et se renouvellent peu. Ceux qui sont présents, garderont-ils encore longtemps leur motivation ? Le nouveau gouvernement semble vouloir aider les associations, mais les mesures concrètes tardent venir.

Dans son discours de clôture de la conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault s’est alarmé que la pauvreté progresse de nouveau depuis dix ans, passant de 13% de la population en 2002 à 14% en 2010. À La Réunion, nous avons l’impression que l’alarme ne fonctionne plus avec plus de la moitié de la population vivant dans la pauvreté. Le sans domicile fixe constituant le stade ultime de relégation sociale dont notre société libérale semble vouloir durablement s’accommoder.

Chacun peut méditer tous les jours sur les contradictions criantes de la société réunionnaise. Nous avons besoin avant tout de toutes les bonnes volontés. Si les commerçants ont pu se montrer généreux avec nous depuis la création du comité, il devient de plus en plus difficile à présent d’obtenir leur soutien matériel. En effet, les distributeurs réduisent leurs stocks pour éviter les invendus et par conséquent ils ne disposent plus de produits à donner aux associations.

L’année 2012 a été une année difficile, surtout pour l’unique salariée du comité. Mais nous avons tenu le coup grâce au soutien du Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) de la ville et des autres partenaires comme Inner Wheel. Nous les remercions, comme nous remercions aussi les boulangeries qui nous permettent d’offrir le petit déjeuner aux personnes sans-abri.

En 2012, nous avons aussi poursuivi notre activité de confections de repas avec notre équipe de bénévoles pour plusieurs manifestations, comme Antenne Réunion Tour, Galé goni mémoir nout péi, la semaine créole, les fêtes de la ville… Nous avons pu générer ainsi des recettes supplémentaires qui ont pallié à la baisse des subventions. Nous poursuivrons sans aucun doute ces activités en 2013 ».


Kanalreunion.com