Droits humains

« Nous avons encore besoin de financements »

Patrick Durrieu, président d’Enfants du Monde-Réunion

Céline Tabou / 11 août 2010

Le président d’Enfants du Monde, Comité de La Réunion, a annoncé mardi 10 août, à l’occasion d’une conférence de presse, la réalisation d’une maison pour les enfants à Madagascar.

Parlez-nous, en quelques mots, de votre association.

- Enfant du Monde-Réunion est une antenne locale de l’organisation non gouvernementale (ONG) Enfant du Monde, dont le siège social est à Marseille. Créée en 1986, nous tentons d’aider la population malgache à trouver des parrainages, pour scolariser des enfants, pour des orphelins, des familles, mais aussi pour financer la cantine, certains prisonniers, et des dispensaires médicaux. En fait, les parrains peuvent aider les personnes qu’ils souhaitent : enfant, prisonnier, famille, médecin pour 23 euros par mois. Nous avons aujourd’hui 898 parrainages.
Nous avons 29 centres, soutenus financièrement et matériellement dans tout le pays. Chaque centre possède un responsable qui se charge de surveiller les enfants, familles et prisonniers afin qu’ils aient bien leur argent, et que tout se passe bien. Cependant, le responsable se charge aussi de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’abus de la part des parrainés.

Quelles sont vos actions ?

- Nous avons trois objectifs fondamentaux : Nourrir, soigner et scolariser. A La Réunion, nous récupérons l’argent, mais aussi des vêtements, des médicaments et des jouets que nous envoyons en France, parce que c’est plus facile pour le siège social de renvoyer le tout à Madagascar. Nous vendons aussi tous les mercredi en face de notre bureau (rue Cimendef) à un petit prix pour que tout ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts puissent se vêtir.
En plus du parrainage, nous organisons des opérations de développement de moyenne envergure et d’interventions sanitaires comme l’achat d’un tracteur, d’un camion-citerne, ainsi que la remise en l’état de locaux de prison, le soutien logistique et en médicaments.

En quoi consiste votre projet ?

- Aidés par Eric Bruno et la Fondation Abbé Pierre, nous avons l’intention de construire une maison pour enfants appelé "Akanga" à Sabotsy Namchana. Nous avions eu l’idée de reconstruire un ancien orphelinat qui a été fermé et dont les enfants ont été dispersés dans les alentours. Ces enfants pourront retrouver un toit avec le nouvel orphelinat que nous allons construire. Nous pourrons accueillir au maximum 24 enfants, orphelins ou en difficulté familiale. Ces enfants auront de nouveau un toit, et d’autres en auront un.
La particularité de cette maison, comme l’a indiqué Eric Bruno, est qu’elle réfléchit par rapport à l’orphelinat d’origine et dans un esprit de développement durable. Ce qui permettra aux enfants d’être sensibilisés aux questions environnementales. Ils seront aussi sensibilisés à l’auto-gérance avec le traitement des eaux de pluie, usées, l’énergie solaire et le composte, car c’est l’une des clés du développement de Madagascar.

Propos recueillis par Céline Tabou


Kanalreunion.com