Droits humains

Parler de réfugiés et non de migrants

L’attitude de l’Europe vue du Moyen-Orient

@celinetabou / 26 août 2015

Après les critiques acerbes de Politika, le quotidien serbe, la chaîne qatarie, Al-Jazira, a appelé les dirigeants européens à ne plus qualifier les “migrants” de migrants, mais de “réfugiés”.

JPEG - 58.9 ko
Photo Louise Redvers/IRIN

Après les critiques acerbes de Politika, le quotidien serbe, la chaîne qatarie, Al-Jazira, a appelé les dirigeants européens à ne plus qualifier les “migrants” de migrants, mais de “réfugiés”. La chaîne dénonce un « terme générique (qui, NDLR) n’est plus du tout adapté pour décrire les horreurs de ceux qui fuient la guerre. Il n’est plus qu’un outil de déshumanisation et d’exclusion ».

Pour Al-Jazira, « ce ne sont plus des centaines de personnes qui se noient dans la Méditerranée quand un bateau coule, ni même des centaines de réfugiés. Ce sont des centaines de migrants. Ce n’est plus un être humain, comme vous et moi, avec son histoire, ses soucis et ses rêves, mais un migrant qui bloque la voie ferrée et retarde votre train. Une nuisance ».

« Ces disparus ne sont plus des individus mais seulement des chiffres », affirme Al Jazira, qui dénonce une « ambiance délétère où le ministre des Affaires étrangères britannique peut parler sans vergogne de “migrants en maraude”, une expression qui suinte la haine et le racisme ».

En ne faisant pas preuve de respect vis-à-vis des morts, qui sont des réfugiés, les médias sont « devenus les complices de gouvernements qui, pour des raisons politiques, préfèrent ne pas qualifier ceux qui se noient en Méditerranée » et donnent « du grain à moudre à ceux qui ne veulent voir en eux que des migrants pour raisons économiques ».

« Il n’existe pas de crise des “migrants” en Méditerranée. Il y a surtout un très grand nombre de réfugiés qui cherchent à fuir des situations et des dangers inimaginables et un petit nombre poussé au désespoir par une extrême pauvreté », assure l’article traduit par Courrier International.


Kanalreunion.com