Droits humains

« Peuple de La Réunion, lève-toi ! »

Rassemblement hier au Jardin de l’État à Saint-Denis pour la Journée internationale des indignés

Témoignages.re / 16 octobre 2012

Ce lundi 15 octobre, à l’initiative du Mouvement Citoyen pour l’Emploi, plusieurs associations et quelques syndicats à La Réunion ont tenu à s’associer à l’organisation d’un rassemblement dans le cadre de la "Journée internationale des indignés, pour une démocratie réelle et pour exhorter les Réunionnais de s’affranchir de la résignation". Plusieurs dizaines de personnes, dont des représentants d’organisations associatives et politiques comme le PCR, le Front de Gauche, ainsi que le maire de Saint-Denis ont participé à cette rencontre. Nous publions ci-après la « conclusion » du document qui a été remis à cette occasion par Samuel Mouen aux médias.

« Nous avons une pensée particulière pour les laissés pour compte, notamment les "sans-abris", les pauvres, les chômeurs de longue durée, les précaires et les exclus !

Nous pensons à nos frères de la zone, obligés de risquer leur vie en empruntant des "kwassa-kwassa" entre Mayotte et les Comores.

La question n’est pas de savoir si les indignés vont changer le monde.

La question à se poser est la suivante : alors que le paquebot coule, comment font les autres pour ne rien voir et pour ne pas réagir ? Il y a plus de résignés au chômage comme au travail !

Nous disons assez au cynisme, à la pauvreté, aux mensonges, à la corruption, à la pollution et au déni.

Que restera-t-il à nos enfants ?

Que laisserons-nous aux prochaines générations ?

C’est à cela que nous invite le débat !

Aujourd’hui, nous allumons symboliquement la flamme et nous ne voulons pas que cette flamme s’éteigne.

De la même manière, notre mobilisation ce jour est symbolique et pacifique.

Elle pourrait se poursuivre sous différentes formes (campements – sit-in - assemblées populaires – marches et autres...) dans les semaines et les mois qui viennent.

Peuple de La Réunion, lève-toi ! ».

Krishna Damour, au nom du P.C.R. :

« Les raisons de nous indigner ne manquent pas »


Le Conseil de la Reconstruction du Parti Communiste Réunionnais a confié à l’un de ses représentants, Krishna Damour, la tâche militante d’aller représenter cette organisation politique au rassemblement des indignés hier à Saint-Denis pour apporter son soutien aux associations qui ont organisé cette manifestation. À cette occasion, il a fait part aux représentants de ces organisations associatives des principales raisons de ce soutien.

C’est ainsi, que Krishna Damour a notamment souligné ceci : « Nous sommes des militantes et militants qui luttons pour le respect des droits et de la dignité de tous nos compatriotes. À cette fin, nous devons résister chaque jour à la violence sociale infligée chaque jour au peuple réunionnais et notamment à la moitié de cette population rejetée sous le seuil de pauvreté.

Nous devons résister aussi au fait que les inégalités de revenus créent un apartheid social, source de profits pour les monopoles et du coût de la vie qui frappe les plus pauvres.

De même, nos jeunes doivent résister au mur de pierre qui leur fait obstacle au droit à l’emploi et à des postes de responsabilité dans le secteur privé et public.

Voilà pourquoi nous nous indignons devant le fait que certains émeutiers qui s’étaient indignés en février dernier se trouvent toujours en prison.

Les raisons de nous indigner et de nous engager ne manquent donc pas. C’est ainsi que le peuple réunionnais a démontré tout au long de son histoire depuis trois siècles et demi que résister c’est créer et créer c’est résister ».

Mercredi 17 octobre, au Port, à Saint-Denis et à Saint-Pierre

Des actions pour "le refus de la misère"


Depuis 26 ans, à l’initiative du Mouvement international ATD Quart Monde, le 17 octobre est célébré comme la "Journée mondiale du refus de la misère".

À cette occasion, cette année, ce Mouvement, présidé à La Réunion par Georges Faubourg, a déjà organisé ce dimanche 14 octobre à Saint-Paul, une Université populaire contre la misère. Et mercredi, il organise deux autres rassemblements sur le même thème :

• À Saint-Denis, autour de la Dalle des droits de l’Homme à Champ-Fleuri ;

- 10h : populaire sur le thème "Refuser la violence de la misère, s’appuyer sur les capacités de tous pour bâtir la paix" ;

- 13h30 : Espace d’expression et spectacle avec Kréolokoz ;

- 16h30 : Commémoration solennelle.

• À Saint-Pierre, Ravine Blanche, Parking du boulodrome ;

- 10h : Université populaire ;

- 13h30 : Espace d’expression ;

- 17h : Commémoration solennelle ;

- 17h30 : Spectacle avec Zénès Tradition et Fabrice Legros.

• Ce même mercredi 17 octobre, au Parc Boisé Laurent Vergès du Port, le Comité des Chômeurs et Mal Logés du Port, présidé par Maryse Dache, organise également un rassemblement contre la misère à partir de 9 heures jusqu’à 17 heures ; au programme : accueil avec petit-déjeuner ; de 10h à midi, réflexions et débat sur la solidarité pour l’emploi et le logement ; repas partage ; animation musicale avec des jeunes du Port.

Rappel historique


Le 15 mai 2011 naît un mouvement en Espagne, où des centaines de milliers de manifestants s’étaient rassemblés dans une centaine de villes. Il s’en est suivi une série de manifestations pacifiques, rassemblant jusqu’à plusieurs milliers de personnes, organisées sur les réseaux sociaux et les sites web auxquels se sont jointes 200 à 500 organisations le soutenant...

Ce mouvement, inédit par son ampleur et ses revendications, se poursuit encore actuellement. Régulièrement, des manifestants ou des organisations se revendiquent des indignés.

La principale manifestation est la Journée mondiale des indignés, le 15 octobre. Le mouvement se réclame des influences du printemps arabe. Le nom des indignés a été inspiré par le titre du manifeste "Indignez-vous !", écrit par Stéphane Hessel.

Des rassemblements sont organisés dans le monde entier...


Kanalreunion.com