Droits humains

Sortie du rapport sur l’accès aux soins des plus démunis en France

Médecins du monde

Témoignages.re / 17 octobre 2012

A l’occasion du 17 octobre, journée internationale du refus de la misère, Médecins du Monde publie son baromètre annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France.

Le rapport souligne l’importante détérioration des conditions d’accès aux soins des populations précaires en France :

- Plus d’un tiers des patients vient se soigner tardivement par rapport aux soins qu’imposent leurs pathologies. 45% des femmes enceintes ont un retard dans leur suivi de grossesse.

- 2800 mineurs ont été accueillis dans les centres MdM en 2011 : leur nombre a augmenté de 48% depuis 2008.

- 72% des patients déclarent vivre à la rue ou dans un logement précaire. Une dégradation inquiétante des conditions de vie qui ont un impact sur la santé des plus démunis.

- Plus de 98% des personnes reçues vivent sous le seuil de pauvreté.

Alors que la crise économique et sociale touche directement les personnes les plus pauvres, Médecins du Monde constate une remise en question inquiétante de l’accès équitable aux soins pour tous. En effet, si certaines réformes en matière de droit à la santé ont été mises en place grâce à l’alternance politique, la poursuite des politiques d’expulsions allant à l’encontre des enjeux de santé publique et des droits fondamentaux révèle les carences gouvernementales et oblige Médecins du Monde à rester vigilant.

La Solidarité, un remède contre les inégalités.

« Malgré les promesses de campagne du nouveau gouvernement, des atteintes à l’accès aux soins des plus précaires persistent. Médecins du Monde, en tant qu’acteur sanitaire et social, attire l’attention sur ces inégalités de santé et propose de nouvelles formes de réponses et d’actions. Nous interpellons le gouvernement sur l’urgence d’une politique sanitaire et sociale vraiment solidaire en temps de crise ». souligne le Dr Thierry Brigaud, Président de Médecins du Monde.

Médecins du Monde alerte le gouvernement sur la nécessité de mettre en place des mesures exceptionnelles pour protéger les plus pauvres. La conférence de lutte contre la pauvreté et les exclusions qui aura lieu les 10 et 11 décembre prochains doit être l’occasion pour le gouvernement de prendre ses responsabilités et de lutter contre les inégalités grâce à des politiques sanitaires et sociales en faveur des plus démunis.


Kanalreunion.com