Droits humains

« Une façon de lui dire au revoir »

Marche blanche pour Prisca

Alain Dreneau / 30 septembre 2013

La famille de Prisca organisait en ce samedi après-midi une marche blanche à la Rivière des Galets, en hommage au souvenir si douloureux de cette jeune femme de 36 ans, mère de 3 enfants, victime d’un crime horrible là même où elle habitait, rue Bela Kun.

JPEG - 79.3 ko
Une marche blanche empreinte d’émotion.

C’est là que la marche blanche, qui a regroupé près de 200 personnes, a fait sa première station, avec un dépôt de fleurs devant la porte de chez Prisca. Une seconde station a ensuite eu lieu à quelques mètres de là, devant la maison où elle a perdu la vie. Un lâcher de ballons effectué par les enfants a marqué cet instant très émouvant. La marche a ensuite progressé vers l’église de la Rivière des Galets, où une messe a clôturé l’hommage.

Les frères et les sœurs de Prisca avaient voulu cette marche, pour accompagner le deuil, et pour dire un dernier au revoir à Prisca.

Beaucoup d’habitants de la Rivière des galets ont tenu à entourer la famille de leur affection et de leur solidarité. S’y étaient jointes de nombreuses personnes venues pour exprimer leur soutien moral, notamment Jean-Yves Langenier, le maire du Port, Henri Hippolyte et d’autres élus municipaux ainsi que des responsables d’associations. Certaines personnes étaient même venues de Saint-André.

Le recueillement et la peine, ces deux sentiments qui parcouraient la foule, étaient symbolisés par les tee-shirts de la marche, qui disaient à Prisca : « Gravée dans notre cœur, tu resteras à jamais ».

A.D.


Kanalreunion.com