Droits humains

Younous Omarjee rencontrera des réfugiés syriens au Liban et en Jordanie

Une délégation du Parlement européen au Moyen-Orient

Témoignages.re / 16 mai 2016

Voici un communiqué du député européen Younous Omarjee relatif à sa participation à la mission de la Commission du Budget du Parlement européen en Jordanie et au Liban sur le soutien budgétaire et l’aide humanitaire de l’Union européenne à ces pays pour faire face à la crise syrienne.

JPEG - 105.9 ko
Plusieurs dizaines de milliers de Syriens vivent dans ce camp de réfugiés en Jordanie. C’est aussi parmi les victimes de la guerre que se trouvent les candidats à la dangereuse traversée de la Méditerranée. (UN Photo/Mark Garten)

Le député européen Younous Omarjee se rend du 15 au 19 mai en Jordanie et au Liban dans le cadre d’une mission parlementaire de la Commission du Budget du Parlement européen sur le soutien budgétaire et l’aide humanitaire de l’Union européenne à ces pays qui sont en première ligne pour l’accueil des réfugiés syriens.

Pendant cette mission, les députés européens visiterons plusieurs camps de réfugiés et rencontreront également les Membres des gouvernements de ces deux Etats, ainsi que les assemblées parlementaires, la société civile et les organisations humanitaires présentes dans ces pays. Afin d’observer la manière dont les fonds de l’UE sont utilisés par ces pays pour faire face à l’afflux des réfugiés syriens.

La semaine dernière à Strasbourg, l’eurodéputé était intervenu lors du débat en plénière avec la Vice-Présidente et Haute-Représentante de l’Union pour les affaires extérieures Federica Mogherini sur l’aide de l’Union européenne envers ces pays pour faire face à la crise syrienne.

Younous Omarjee avait alors affirmé que si l’aide proposée par l’UE à la Jordanie et au Liban est absolument nécessaire, elle révèle aussi deux tristes réalités non sur l’Union mais sur l’Europe et les Etats membres. ’ D’abord, elle révèle notre indignité ; car nous ne sommes même pas capables d’accueillir le dixième des réfugiés syriens accueillis à ce jour par ces deux pays (…). Cette situation révèle aussi l’immoralité de l’Europe ; car en réalité, c’est notre mauvaise conscience que nous délocalisons, les conditions de notre sécurité que nous externalisons et nos peurs indignes qui conduisent à mettre les réfugiés à distance », avait-il expliqué. Et il avait alors ajouté qu’il lui serait bien difficile d’aller faire la leçon à ces Etats dans ces conditions.

Cette mission intervient quelques mois après une mission en Turquie à laquelle Younous Omarjee avait aussi participé.


Kanalreunion.com