Logement

Dona Nadal en sait quelque chose !

Mal-logement

Jean Fabrice Nativel / 30 mars 2011

À bout hier matin, Dona Nadal a décidé pour se faire entendre d’occuper un logement pacifiquement à Saint-Gilles-les-Hauts au Lotissement Bois de Corail. Dans l’après-midi, Huguette Bello maire de Saint-Paul et députée l’a rencontrée.

Avant de prendre possession hier matin d’un logement au Lotissement Bois de Corail à Saint-Gilles les Hauts (Saint-Paul), Dona Nadal a mûrement réfléchi ! Ils étaient beaucoup trop nombreux à vivre jusqu’ici dans un deux pièces situé non loin. Sa mère et ses enfants, elle-même dormait avec ses marmailles dans une chambre aménagée dans le salon. Dans la case, il y avait en quelque sorte une autre case.

À bout !

Vous imaginez un peu le tableau, on déplore un manque d’intimité flagrant. Cette situation ne pouvait plus durer. Surtout que Dona Nadal a effectué les démarches nécessaires pour un logement mais elles ont toutes avorté.

Hier matin, elle a donc décidé avec marmaille dans les bras d’emmener matelas, chaises et de les disposer dans l’une des nouvelles maisons de la rue Tango. Inutile de vous dire que cette action passée inaperçue dans un premier temps a attiré la curiosité de plus d’un(e) et soulevé l’émoi, dans un deuxième. Arrivée sur les lieux, elle ouvre le rideau de la porte principale ¬— sans la fracasser s’il vous plaît —, entrepose dans un coin un matelas et visite les lieux. C’est ce qu’il lui faut et elle se dit prête à payer le loyer !

Dans cette initiative, elle est accompagnée et soutenue par des proches et amis qui pour certains connaissent ou ont connu le mal-logement. Un appel est passé à la mairie où Huguette Bello, maire et députée, lui explique qu’à Saint-Paul pas moins de 7.000 demandes de logements sont en souffrance !

Cette situation ne date pas d’hier ! Vous souvenez-vous que certains de ces prédécesseurs ont préféré notamment honorer des amendes — salées — au lieu de construire des logements sociaux et du coup penser au bien-être de la population ? N’est-ce pas là, une gestion calamiteuse ? De celle-ci, la majorité d’élus(es) à la tête de la Ville de Saint-Paul a hérité. D’où des incompréhensions de part et d’autre.

Apporter ensemble une solution

L’important dans l’immédiat pour Dona Nadal est qu’elle puisse habiter un logement décent. Il y va de sa santé, de celle de ses enfants et de leur éducation à venir puisque l’un est scolarisé et l’autre sur le point de l’être.

À souligner, cette prise de logement a provoqué le buzz dans le quartier. Comme on pouvait s’en douter, deux gendarmes prévenus ont été dépêchés sur place et l’un d’entre eux a lancé à sa descente de fourgon “un doux” message aux journalistes de la presse audiovisuelle et écrite les invitant à ne pas les filmer et photographier sans même daigner leur dire bonjour ou répondre à leur bonjour. Et pourquoi donc ? Comme ces forces de l’ordre, les journalistes ne font que leur métier qui en bref consiste à analyser et informer les lecteurs(trices) et téléspectateurs(trices) de faits qui se passent à La Réunion et dans le monde. Bien entendu, cette consigne express de l’homme en bleu, personne n’en a tenu compte.

Entre temps, on se masse, prend des nouvelles. Jacky Teillauchet de la SEDRE, venu sur place, apprend à Dona Nadal que sur les 56 logements de Bois de Corail une partie a été livrée et celui occupé pacifiquement, le sera bientôt. Il a été aussi question des modalités d’attribution des habitations. Elles s’effectuent suivant sur des critères bien précis. Selon Dona Nadal, elle les remplit.

Hier après-midi, une rencontre était programmée avec Huguette Bello pour qu’ensemble soit apportée la meilleure solution à cette mère de famille de 22 ans.

Texte et photo Jean-Fabrice Nativel



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Honte à vous mademoiselle, et tout ceux comme vous qui ne font rien de leur vie, à part attendre qu’on vous donne tout sur un plateau selon vos envie...!!
    3 ans que vous avez fait votre demande de logement.. si je calcule bien vous aviez 19ans !!!!
    Au lieu d’être assistée, allez chercher un travail...!
    Au lieu de faire des enfants sans pouvoir leur assurer un avenir, prenez vous en main... et arrêter de pleurer sur votre sort..

    Pas étonnant qu’en métropole on soit considérer comme des assistés à cause de gens comme vous, qui font les gros titres alors qu’il ne mérite rien du tout !!!!

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com