Logement

L’ARCP demande l’arrêt des remises de clefs médiatisées

Attributions de logements sociaux

Témoignages.re / 30 octobre 2010

Estimant que la médiatisation des remises de clefs de logements sociaux aux locataires constitue « une atteinte à la dignité » de ces derniers, l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté, dans une lettre adressée aux maires des 24 communes de La Réunion, sous la signature de Jean-Hugues Ratenon, demande à ce que cette pratique cesse et que le logement soit « attribué dans l’intimité des administrations, des bailleurs sociaux ».

« La situation sociale à La Réunion s’aggrave. Ce mois-ci encore, nous constatons que l’emploi, le logement, la pauvreté sont en perdition. Tous les chiffres sont là pour nous le confirmer. Les licenciements, les fermetures d’entreprises, etc... sont les illustrations de l’appauvrissement de la société réunionnaise.
Le gouvernement ne donne pas les moyens à l’État pour satisfaire son obligation de droit au logement, les bailleurs sociaux et les municipalités croulent sous les demandes de la population.
Les personnes en difficulté sont amenées à solliciter les donneurs d’ordres et attendent des années et des années avant d’avoir accès à un logement, si toutefois elles ont la “chance” d’y accéder.
Il est vrai qu’il n’existe pas de municipalité à La Réunion qui soit en mesure de satisfaire l’ensemble de ces demandes.
Comme il n’existe pas de famille réunionnaise qui récupère les clefs de son logement devant les caméras avec beaucoup d’aisance.
Effectivement, nous constatons que la plupart des municipalités de La Réunion n’hésitent pas à convoquer les futurs locataires pour récupérer les clefs de logement social devant les projecteurs, les caméras, et dernièrement, encore plusieurs communes l’ont fait.
Nous voulons attirer l’attention des collectivités sur le côté humiliant de cette pratique, car, pour nous, il est clair que c’est une atteinte à la dignité que de récupérer les clefs de son logement dans la main du maire en public. D’autant plus que cet acte publicitaire imposé aux bénéficiaires ne serve pas forcément aux acteurs de la pratique. Bien au contraire, cela entraine du mécontentement dans la population qui ne se voit pas attribuer de logement, alors qu’elle a tant d’espoir à sa cause.
En passant, nous saluons celles et ceux qui ont toujours refusé cette pratique.
Aussi, nous demandons l’arrêt de cette forme d’humiliation envers une population qu’on peut dire fragile. Nous comptons ainsi sur votre bon sens et votre humanisme afin que des résolutions soient prises dans les 24 communes.
Elle est finie la période de “papa Debré papa la terre”, car le maire ne donne pas !
Nous souhaitons qu’à l’avenir, le logement soit attribué dans l’intimité des administrations, des bailleurs sociaux.
Nous espérons que notre demande soit comprise et mise en application par l’ensemble des collectivités de La Réunion ».


Kanalreunion.com