Logement

L’UNEF demande l’application de la caution locative étudiante à La Réunion

Pourquoi l’Outre-mer est-il exclu d’une mesure sociale ?

Témoignages.re / 9 septembre 2014

Outre l’extension du dispositif permettant au CROUS de se porter garant des étudiants locataires d’un bailleur privé, l’UNEF-Réunion demande aussi l’indexation à 1,25 des bourses, une mesure pour revaloriser le pouvoir d’achat.

JPEG - 29.9 ko
Helno Eyriey, récemment élu président de l’UNEF-Réunion.

« Lundi matin, la Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso, a annoncé la généralisation de la Caution Locative Étudiante (CLE).
Le détricotage de la loi ALUR, annoncé la semaine dernière, a provoqué le mécontentement des étudiants. Avec les annonces de ce matin, Geneviève Fioraso leur apporte une première réponse.
Généralisation de la CLE une étape vers un cautionnement solidaire universel qui doit être mise en place dès cette année pour l’Outre-Mer.
Le dispositif de Caution Locative Étudiante est un dispositif dans lequel le CROUS se porte garant de la caution de l’étudiant en contrepartie d’une faible rétribution mensuelle.
Le dispositif CLE sera ouvert à l’ensemble des étudiants (hors Outre-Mer) de moins de 28 ans et géré par les CROUS. En pratique, ce sont les 16 % d’étudiants qui rencontrent des difficultés pour trouver un garant (enquête de l’OVE) qui pourraient bénéficier de ce dispositif. Dans l’accès au logement, trouver un garant qui satisfait les bailleurs est un obstacle important pour les étudiants des catégories populaires et ceux qui sont autonomes par rapport à leurs parents.

Le dispositif CLE une nécessité pour les étudiants ultra-marins

L’UNEF ne comprend pas la décision du gouvernement d’exclure l’Outre-Mer de ce dispositif cette année. Alors que les étudiants réunionnais sont particulièrement confrontés à la précarité, et les difficultés de logement sont les mêmes qu’en Métropole. Cette injustice provoque chez les étudiants réunionnais le sentiment d’être parfois oubliés par les politiques mises en place en Métropole.
L’UNEF demande donc au gouvernement d’appliquer dès cette année le dispositif CLE pour l’Outre-Mer. L’UNEF rappelle également au gouvernement la nécessité de mettre en place des aides pour la revalorisation du pouvoir d’achat chez les étudiants réunionnais, en particulier un complément de bourse à hauteur de 25%

La bataille du logement continue

L’UNEF reste mobilisée pour l’accès des étudiants au logement, un des principaux obstacles pour l’accès des jeunes aux études. L’UNEF exige l’application de la loi ALUR et de son volet sur l’encadrement des loyers, une mesure indispensable pour le pouvoir d’achat des étudiants.

L’UNEF lance une interpellation des maires pour l’encadrement des loyers. En réclamant par mail et sur les réseaux sociaux que leur maire prenne position pour l’encadrement des loyers, les étudiants pourront rappeler l’urgence d’une régulation des loyers des petites surfaces.

Les étudiants réunionnais, et plus largement, la population réunionnaise a aussi la possibilité d’interpeller les maires pour l’encadrement des loyers dans les villes universitaires du Tampon ou de Saint Denis. Le site http://encadre-mon-loyer.fr permet de réclamer aux maires que l’encadrement des loyers soit effectif dans leur commune respective. »


Kanalreunion.com