Logement

Les professionnels demandent où sont les chantiers annoncés

Le Haut conseil de la commande publique cible des critiques

Témoignages.re / 17 décembre 2010

Le Haut conseil de la commande publique s’est réuni ce mercredi 15 décembre 2010 pour un nouveau point d’étape. Et comme à chaque point d’étape, le constat des syndicats du BTP fut le même à la sortie de la réunion de ce mercredi, « il n’y a pas assez de chantiers ». Au 10 décembre, près de 637 millions d’euros de chantiers ont été lancés sur les 1,2 milliard d’euros dédiés à la commande publique.

« Je suis déçu », a lancé Jacky Balmine, secrétaire général à la CGTR BTP, à la sortie de la réunion. « Les salariés attendent des chantiers et il n’y a rien », ajoute-t-il. Pourtant, cette réunion fut l’occasion de mettre en place différentes commissions et de plancher sur les appels d’offres. « Ce sont de bonnes choses mais ce n’est pas assez. Notre préoccupation, c’est l’emploi. Et la mise en place du HCCP n’a pas boosté la création d’emplois », dénonce-t-il.
Cette réunion fut également marquée par un débat entre Margie Sudre, présidente du Haut conseil, et Jacky Balmine. Le 7 décembre dernier, le secrétaire général de la CGTR BTP fustigeait les « mensonges » de la présidente. « Le 29 octobre dernier, il était annoncé que 10% du budget affecté à la commande publique étaient déjà engagés. C’est faux. Il manque 40 millions d’euros sur les 120 millions annoncés, soit 11 chantiers qui n’ont pas démarré », expliquait Jacky Balmine lors de la conférence de presse. « Ce conseil ne fait que du cinéma pur », ajoutait-il. Propos jugés « politiques » par Margie Sudre. « Je ne fais pas de la politique. Je défends les salariés du BTP », rétorque Jacky Balmine.
Les représentants patronaux ont d’ailleurs abondé dans le même sens. Ils ont constaté qu’entre les annonces et la réalité, il y a un fossé qui se compte en emplois supprimés.
Par ailleurs, la réunion d’installation de la « cellule de crise » (cellule chargée d’aider les salariés victimes de licenciement économique) demandée par les syndicats de salariés du BTP aura lieu le 6 janvier 2011. « C’est un premier pas mais nous attendons de voir quel sera son contenu », précise Jacky Balmine.


Kanalreunion.com