Logement

Logement : la commune rappelle le nécessaire engagement de l’État

Saint-Paul

Témoignages.re / 13 avril 2011

Dans un communiqué diffusé hier, la Municipalité de Saint-Paul fait part de toutes les démarches qu’elle a entreprises pour répondre aux revendications de six familles qui squattent des logements sociaux déjà attribués à d’autres demandeurs de longue date.

« Depuis 2 semaines, 6 familles squattent des logements réalisés dans le cadre de la RHI de l’Eperon et déjà attribués à des demandeurs de longue date, remplissant les conditions réglementaires.
Suite aux nombreuses rencontres entre les élus, les services de la Mairie et ces familles, une solution adaptée à leur situation sociale leur a été proposée dans le cadre des procédures habituelles d’hébergement d’urgence ou temporaire.
Ces propositions ont été systématiquement refusées.
[Hier] encore, lors d’une nouvelle réunion en présence de tous les bailleurs sociaux, des représentants de l’État, du Conseil général, de la CAF, de la Direction régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion sociale (Pôle de Prévention et Lutte contre des Exclusions), un hébergement temporaire leur a été une nouvelle fois proposé dans l’attente de la constitution de dossiers de demande de logement réglementaire.
Consciente de la détresse sociale de ces familles, la Mairie de Saint-Paul tient à souligner qu’elle a mis en place un dialogue permanent en vue d’aboutir avec les différents partenaires à une solution d’accompagnement individualisé.
Elle regrette que les propositions faites aient été systématiquement refusées. Elle ne peut s’empêcher de s’interroger sur les manipulations politiques apparues dès le début de cette affaire.
Plus que jamais apparaît la nécessité d’un engagement conséquent de tous les acteurs, en particulier de l’État, en matière de construction de logements. »


Kanalreunion.com