Logement

« Pour faire participer la population à l’action »

RHI du centre-ville à Saint-Louis – Opération “Arc en Ciel”

Sophie Périabe / 7 août 2009

La municipalité de Saint-Louis a lancé une opération de Résorption de l’Habitat Insalubre (RHI) dans le centre-ville. 600 logements vont être construits et 250 améliorés d’ici 9 ans. Dans ce cadre, l’opération “Arc en Ciel” a débuté, il y a une semaine ; il s’agit de repeindre les maisons des habitants. Pour cela, 15 jeunes issus du quartier ont été embauchés.

L’opération RHI du centre-ville de Saint-Louis a été validée par le Conseil municipal et attribuée à la SEMADER le 27 octobre 2008. Elle concerne 30 hectares délimités :

- au Nord-Ouest par la ravine du Gol

- au Nord-Est par l’avenue principale Raymond Vergès (rue commerçante)

- au Sud-Est par la RN1

- au Sud-Ouest par la rue Saint-Philippe (en limite Ouest de la ZAC Avenir).

D’ici 9 ans, 600 logements vont y être construits et 250 améliorés pour un coût total de 23 millions d’euros, dont 17 millions supportés par la commune (80%) et l’Etat (20%).
L’objectif premier de cette opération est de recréer un véritable “cœur de ville” dans la commune de Saint-Louis. A côté de cela, il s’agit pour la Mairie de « donner un toit à chaque famille saint-louisienne ».
Pour mener à bien ce projet, la Mairie s’appuie sur la MOUS (Maîtrise d’Oeuvre Urbaine et Sociale) pour « faire en sorte que la population prenne part à l’action. Il est important que les habitants s’approprient le projet », soutient Jeannine Gédéas, adjointe au maire chargée du Logement. Ainsi, le projet “Arc en Ciel” est né.

200 maisons repeintes en 2 ans

Cette année, 60 habitations vont être repeintes par 15 jeunes du quartier du centre-ville, encadrés techniquement par l’entreprise chargée des travaux. Ils sont dans un premier temps salariés pendant un an de l’entreprise puis bénéficieront d’un Contrat d’Avenir porté par le CCAS et financé par l’Etat.
« L’objectif est de permettre à 15 jeunes d’avoir une activité professionnelle de 24 mois et, au travers de cela, apprendre un métier pour lequel des débouchés existent encore. De plus, il s’agit de donner une expérience professionnelle valorisante aux yeux des habitants du quartier mais aussi donner des repères professionnels à des jeunes qui ne travaillent pas ».
Ce projet a également pour objectif de faire participer la population à l’action. En effet, les travaux de peinture seront gratuits pour les personnes non imposables. Pour les autres, elles pourront bénéficier d’une réduction de 25% sur le prix de la peinture et de la gratuité de la main d’œuvre pour les personnes “fragiles”, personnes âgées, en situation de handicap, etc…
« L’idée est que les familles qui ont la capacité de repeindre elles-mêmes leur maison puissent le faire, tout en bénéficiant de la peinture et de conseils techniques de professionnels », explique le chargé de mission de la SEMADER.
Au total, 200 maisons seront repeintes sur 2 années.
Pour la municipalité, c’est aussi un moyen d’informer la population sur le projet de RHI.
« Nous pourrons informer les habitants du quartier sur ce qui va se passer, ils pourront donner leur avis, c’est important. On construit des logements avant tout pour une population, il faut donc qu’elle puisse s’exprimer sur le projet », rappelle Jeannine Gédéas.
Les familles concernées par la RHI du centre-ville et désireuses de participer à l’opération “Arc en ciel” peuvent se faire connaître à la Maison de quartier située derrière l’église du centre-ville afin de monter un dossier.

Sophie Périabe


« Té y fé 10 ans que ma case lavé pa été repeint, y rend à moin bien service »

Madame Abner Fernande, elle, est très satisfaite de ce projet. « Moin la vu le papier dan boite aux lettres et la parti monte un dossier à la Maison de quartier ». Aujourd’hui, une semaine plus tard, 3 jeunes commencent les travaux de peinture de sa case. « Té y fé 10 ans que ma case lavé pa été repeint, y rend à moin bien service, lavé bien besoin d’un ti coup de peinture. En plus, moin navé point personne pou fé pou moin ». Pour la dame, il est important d’entretenir cette maison où elle est née, a grandi et où ces enfants sont nés.
Toute la façade extérieure, devant, à l’arrière, les volets, sa clôture, tout sera repeint d’ici quelques jours pour le plus grand plaisir de cette famille saint-louisienne.

SP


Kanalreunion.com