Logement

Propositions pour le logement et la décohabitation

Témoignages.re / 29 août 2011

Voici les propositions sur le logement faites par les jeunes lors du Festival international de la jeunesse.

De la construction de logements

- Faire un état des lieux des terrains disponibles pour la construction de logements et les protéger

- Construire la ville en favorisant la densification urbaine (principe de verticalité en R+3 au minimum) avec des matériaux de qualité, en prenant notamment exemple sur l’île Maurice qui compte 1.400 millions d’habitants pour un territoire grand de seulement 1.800 km carrés, comparé à La Réunion

- Favoriser, en vue de la morphologie de l’île, toute mesure visant à optimiser l’utilisation de l’espace (constructions en hauteur, placards intégrés, parkings souterrains…)

- Tenir compte de la structuration des familles réunionnaises, le taux de fécondité étant plus élevé dans l’île et l’évolution des structures familiales avec l’émergence, entre autres, des familles monoparentales

- Prendre en compte, dans la construction de logements, les risques liés aux catastrophes naturelles telles fortes pluies, glissements de terrain, vents forts, houles

- Réaliser des parkings dans les résidences doit se faire en sous-sols afin de ne pas perdre de l’espace en extérieur et développer des lieux de vie agréables, en plein air

- Optimiser au mieux l’espace dans l’aménagement des appartements, en faire des endroits pratiques et agréables à vivre, sans que cela ne prenne véritablement de place

- Tenir compte des centres attractifs de La Réunion afin de limiter le temps maison-travail

- Intégrer, dans la construction de résidence, des espaces de bien-être de vie sociale, conforme aux mœurs de la société réunionnaise (jardin, potager, couloirs en extérieur, luminosité, espace de restauration, commerces de proximité…)

- La construction de nouveaux logements doit être munie de panneaux photovoltaïques et chauffe-eau solaires


De la réhabilitation des logements

- Faire un état des lieux des logements considérés comme insalubres

- Exiger des communes un état des réhabilitations menées sur leur territoire et voir, en cas de mauvais résultats, les causes de la lenteur

- Revoir les critères d’insalubrité, au-delà d’une question matérielle, elle doit prendre en compte l’environnement

- Les promoteurs immobiliers doivent avoir pour obligation d’effectuer les travaux de remises aux normes des bâtiments et/ou de tout mettre en œuvre pour l’amélioration de la vie dans leurs bâtiments sous peine de se voir contraints à geler le prix des loyers



Des logements durables

- Les nouveaux logements doivent répondre aux normes environnementales avec l’utilisation de panneaux solaires, système de récupération des eaux de pluie, station de traitement des eaux usées, dispositif de lutte contre les nuisances sonores, système d’économie d’eau…

- Les anciens logements doivent être remis à niveau sur le plan environnemental et doivent être réalisés dans la mesure du possible


De l’accession aux logements

- Un jeune doit pouvoir investir dans l’acquisition d’une maison aux dépens du dispositif de location

- Les frais d’agence doivent être fixes et non plus en fonction de la taille de l’appartement ou de la maison

- Les appartements non loués doivent être taxés, il est inconcevable en vue de la demande et de la présence aussi pointue du mal-logement dans l’île que des appartements puissent restés vides

- Pour les étudiants, l’accès à l’autonomie et à l’indépendance, et notamment en matière de logement, passe par une augmentation du nombre de chambres disponibles au CROUS de La Réunion. Il est important de quantifier ces besoins, en fonction notamment du nombre d’étudiants attendus, mais aussi de la localisation des centres de formation.

- Compte tenu de l’importance d’une population jeune, développer l’accès à la connaissance (ex : donner accès au logement qui soit à proximité des lieux d’études à des tarifs intéressants, des formations qualifiantes ouvertes à tous...)


Divers

- Mise en œuvre de toute alternative à l’utilisation de l’énergie fossile dans la production de l’électricité

- Avoir recours aux ressources que nous offre notre île, qu’il s’agisse de l’énergie issue de la houle, des différences de températures en mer, des vents, du solaire, de l’eau ou autre

- Exclure définitivement toute tentative de construction d’incinérateur à La Réunion, en raison de la dangerosité sur la santé

- Meilleure répartition de l’eau en assurant dans la pratique une redistribution cohérente en fonction des besoins

- Développer notre réseau d’assainissement : création des STEP pour assurer un accès à l’eau potable pour tous et partout

- L’éducation au tri et obligation effective.

- Les producteurs de biens de consommation sont priés de bannir tout surplus d’emballages au risque de se voir refuser leur commercialisation

- L’utilisation de produits jetables est à bannir, tels les couverts en plastique

- Mise en place de consignes sur les bouteilles en plastique

- Les administrations doivent enclencher une démarche de développement durable avec l’arrêt de production de tant de papier au profit de la numérisation

- Mise en place de bureaux d’aides aux démarches numériques afin d’aider les personnes en difficulté à utiliser les outils informatiques

- Les publicités publiées par les magasins doivent être limitées dans le temps


Kanalreunion.com