Logement

Remise des clés à 14 familles de Saint-Leu

Résidence “Fabrique d’allumettes 2”

Sophie Périabe / 26 octobre 2010

Hier matin, 14 familles ont reçu les clés de leur nouveau logement dans le quartier de Piton Saint-Leu lors d’une cérémonie officielle en présence du maire de Saint-Leu, Thierry Robert, et du directeur général de la SODEGIS, Philippe Aservadompoulé.

A Saint-Leu, plus de 3.000 demandes de logement sont en attente. Avec l’emploi, « ce sont les deux difficultés majeures auxquelles nous sommes confrontés », a souligné Thierry Robert dans son discours. En deux ans, c’est la seconde opération de logements sociaux livrés, et d’autres sont en projet, notamment à Colimaçons et à Grand Canal. « L’année dernière, nous avons inauguré 30 LLS » (Logement locatif social), a ajouté le maire de Saint-Leu.
Aujourd’hui, 14 logements de plus ont été livrés, des LLTS (Logement locatif très social) ; ce type de logement répond davantage à la demande des populations les plus défavorisées.
Située en plein cœur de Piton Saint-Leu, la résidence “Fabrique d’allumettes 2” se compose de deux bâtiments de 8 et 6 appartements, du T2 au T4. Très loin des immenses blocs d’habitations que l’on voit habituellement, cette petite résidence à taille humaine se veut être un lieu calme et convivial pour les familles.
Cette opération, réalisée par la SODEGIS, a coûté plus de 1,7 million d’euros, financés par des subventions à hauteur de 40% (LBU, CAF, TCO) et un prêt auprès de la Caisse des Dépôts et de Consignation.
Avec les aides de la CAF, chaque famille devra débourser une centaine d’euros en moyenne par mois pour « ce logement de qualité ».
D’ici 2014, à Saint-Leu, 1.000 logements sociaux sortiront de terre, a assuré le maire. Aujourd’hui, la commune ne compte que 7% de logements sociaux. « Nous avons la volonté de construire pour atteindre les 20% de logements sociaux obligatoires, mais il ne s’agit pas de construire n’importe comment ». La commune veillera aux respects de certaines règles fondamentales, « nous souhaitons promouvoir la mixité sociale et la proximité des équipements », a conclu le maire de Saint-Leu.

Textes et photos Sophie Périabe


Kanalreunion.com