Logement

Réussir à loger dignement 1 million d’habitants

"Nout lané, nout voix"

Témoignages.re / 29 août 2011

La jeunesse actuelle vivra dans La Réunion du million d’habitants. Elle sera donc impliquée dans la réponse à ce défi : comment loger dignement 1 million d’habitants à La Réunion ? À partir d’un état de la situation, le document de travail du Festival international de la jeunesse réunionnaise propose une série de propositions pour relever le défi. Tout d’abord, voici l’état de la situation, avec des intertitres de "Témoignages".

Aujourd’hui, l’île compte un peu plus de 810.000 habitants pour une superficie de 2.512 km carrés. La population est principalement concentrée sur le littoral, avec récemment le développement d’habitations sur les mi-pentes de l’île. Une typologie en 3 strates est mise en évidence :

- Une urbanisation dense dans certaines poches des grandes villes attractives de l’île (ex : Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Saint-Benoît).

- Un tissu urbain étalé vers les mi-pentes et les quartiers périphériques des centres-villes (ex : La Saline).

- Une urbanisation dispersée au niveau des quartiers résidentiels ayant une physionomie centrée sur la case à terre (maisons individuelles) (ex : Mont-Vert à Saint-Pierre).

Tradition et évolution des modes de vie

La question qu’il faut se poser est de savoir comment faire cohabiter ou coexister une population grandissante qui atteindra le million d’habitants d’ici 2030 de manière efficace et raisonnée, en y incluant les enjeux majeurs de l’île.
Il existe des disparités en matière d’urbanisme. La côte est peuplée, voire surpeuplée, et l’intérieur du territoire déserté. Il faudrait aménager le territoire et urbaniser les villes et villages à l’intérieur de l’île, afin de permettre une meilleure répartition de la population et éviter la densification de certaines zones comme Saint-Paul, Saint-Denis, Saint-Pierre.
Nous avons une tradition de vie de famille atomique qui provoque la vie de trois séries de générations sous le même toit. Notre société évolue et avec elle, nos modes de vie. L’individualisation de la société notamment se traduit aussi dans notre habitat avec de plus en plus de personnes cantonnées chez elles, dans un appartement.
Nous disposons par ailleurs de surfaces en plein air destinées aux parkings qui sont souvent autant d’espaces qui pourraient être consacrés à l’installation d’habitations.

200.000 logements à construire

On constate d’une manière générale une baisse de constructions de logements à La Réunion. Les logements les plus touchés sont les logements sociaux. Pourtant, la demande ne manque pas : aujourd’hui, 25.000 ménages sont en attente d’un logement et on estime à 200.000 le nombre de logements nécessaires d’ici 2030 pour satisfaire les besoins de la population. Par ailleurs, de nombreux logements sont aujourd’hui obsolètes et/ou insalubres en vue de l’évolution de la société, du manque d’entretien et de la non-prise en compte du climat tropical.
Il y a donc plusieurs problématiques, dont celles de la construction de logements, celles de la réhabilitation, le tout accompagné d’une démarche volontariste pour un logement conforme aux exigences de notre société durable, accessible à tous.

L’enjeu de la densification

Un constat est fait aujourd’hui, la ville réunionnaise s’étale. Pour répondre à une augmentation de la population liée à des ressources foncières limitées, il faut repenser le mode d’habitat et la construction de la ville réunionnaise de demain. Il faut construire la ville sur la ville en favorisant la densification urbaine (principe de verticalité en R+3 au minimum), en prenant notamment exemple sur l’île sœur qui compte 1 million 400.000 habitants pour un territoire grand de seulement 1.800 km carrés comparé à La Réunion.
Cette construction s’organise autour de grands enjeux locaux tels que l’utilisation des énergies renouvelables, créatrice d’emplois (répondre à une demande en logements en termes de capacités d’accueil avec constructions durables aux normes HQE, ISO…), pérenniser les filières photovoltaïques, éoliennes et solaires.


Kanalreunion.com