Luttes sociales

1 Réunionnais sur 10 à moins de 480 euros par mois, combien aujourd’hui ?

C’était avant l’aggravation de la crise

Témoignages.re / 15 octobre 2011

« En 2008, les 10% des personnes les plus modestes à La Réunion ont un niveau de vie inférieur à 481 euros par mois », écrit l’INSEE. C’était avant l’aggravation de la crise provoquée par les décisions de l’UMP en France et à La Réunion.

En 2008, le niveau de vie médian réunionnais est de 39% inférieur à celui de France métropolitaine. Les inégalités de revenus sont plus accentuées, malgré le poids des prestations sociales. De plus, travailler ne met pas toujours à l’abri de la pauvreté, puisque 30% des personnes en emploi vivent sous le seuil de pauvreté national. Les familles monoparentales et les familles nombreuses sont particulièrement touchées par la pauvreté : 144.000 enfants vivent sous le seuil à La Réunion.
Le taux de pauvreté monétaire mesure la proportion de personnes ayant un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Le seuil utilisé au niveau européen correspond à 60% de la médiane des niveaux de vie. Le seuil de pauvreté fixé au niveau national s’établit à 949 euros par mois en 2008. Il est un peu moins élevé, 911 euros mensuels, lorsqu’on ne prend pas en compte les revenus financiers exonérés d’impôt sur le revenu (livret A, PEL, PEA…). C’est à ce seuil de 911 euros que doivent être comparés les niveaux de vie mesurés à La Réunion : 49% des Réunionnais ont un niveau de vie inférieur à ce seuil. La part de la population métropolitaine ayant un niveau de vie inférieur à ce seuil est d’environ 13%. Cette part reste stable depuis quelques années.

30 % des actifs occupés vivent sous le seuil de pauvreté
En 2008, 40% des personnes actives réunionnaises, donc qui ont un emploi ou en recherchent un, vivent sous le seuil de pauvreté national ; parmi les inactifs, 60% vivent sous ce seuil. Parmi les actifs, le risque d’être pauvre est 2,5 fois plus élevé pour les chômeurs que pour les actifs en emploi. Avec un taux de 75%, les chômeurs sont ainsi les plus touchés par la pauvreté. Toutefois occuper un emploi ne met pas toujours à l’abri de la pauvreté, puisque près de 30% des personnes ayant un emploi vivent sous le seuil de pauvreté national. Il s’agit en général de personnes vivant au sein de ménages ayant de faibles revenus et des charges financières importantes en termes de nombre d’enfants ou de personnes inactives.
Par ailleurs, la pauvreté touche avant tout les familles monoparentales et les familles nombreuses, structures familiales comprenant un nombre important d’enfants. Ainsi, 58 % des enfants à La Réunion, soit 144.000 enfants, vivent sous le seuil de pauvreté national.


45% des retraités au minimum vieillesse

En 2008, 45% des Réunionnais âgés de 65 ans ou plus sont allocataires du minimum vieillesse. Avec 633 euros par mois pour une personne seule, ces seniors vivent en dessous du seuil de pauvreté national. C’est parmi les plus de 75 ans, qui sont essentiellement des femmes, que le risque de pauvreté est le plus important. Les allocations du minimum vieillesse, qui viennent compléter les autres ressources, procurent en moyenne la moitié du montant des revenus des allocataires vivant seuls.


Kanalreunion.com