Luttes sociales

117.138 demandeurs d’emplois à La Réunion

Un contexte aggravé par la crise

Sanjiv Dinama / 27 août 2009

La secrétaire d’État à l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard arrive à La Réunion dans un contexte économique aggravé par la crise. En effet, la Direction du travail vient de publier les derniers chiffres de l’emploi. On note une augmentation du chômage. Le nombre de Réunionnais demandeur d’emploi s’élève à 117.138 personnes. Il n’y a plus de temps à perdre face à la situation. Nos deux assemblées ont fait un certain nombre de propositions qu’il est impératif de prendre en compte en matière de développement économique créateur d’emploi pour notre île. Elles concernent notamment l’autonomie énergétique, la sécurité alimentaire, l’ouverture et le co-développement durable et la valorisation de la recherche-innovation.

La Direction du travail vient de publier les derniers chiffres du chômage à La Réunion. Le nombre total de demandeurs d’emplois s’élèvent à 117.138 personnes sur notre île (toutes catégories confondues). La plus forte progression concerne la catégorie A* où le taux de progression est de 21.1% sur un an.

Toutes les tranches d’âges touchés
La progression concerne toutes les catégories d’âge. Pour le mois de Juillet 2009 (période de l’étude) la plus forte hausse a concerné les 50 ans et plus. Autre donnée importante, 40% des demandeurs d’emploi à La Réunion sont inscrits depuis plus d’un an.

Forte augmentation des licenciements économiques
Lorsqu’on analyse les motifs d’entrées au Pôle emploi, on constate que la plus forte progression sur un an concerne le motif pour licenciement économique (32.8 %).

Ces différents chiffres font ressortir une aggravation de la situation économique à La Réunion.

Ne pas perdre de temps face à la situation

Nos deux assemblées (Conseil régional et Conseil général), réunis le 26 août 2009 dans le cadre d’un projet de contribution relatif aux États généraux de l’Outre-mer, ont fait un certain nombre de proposition en matière de développement économique créateurs emplois qu’il faut rapidement prendre en considération.
Dans le rapport, il est mentionné que « La Réunion dont les consommations dépendent très largement de l’extérieur, doit accentuer ses efforts pour progresser vers l’autosuffisance alimentaire qui est aussi une source de sécurité pour le consommateur ». Il faut accroître la consommation de produits locaux en incitant à consommer des produits pays pour des raisons de traçabilité, de sécurité alimentaire, de valeurs gustatives et identitaires et en facilitant réglementairement leur accès prioritaire à la restauration collective. Des propositions ont également été faites dans le domaine de la pêche, de l’agro-alimentaire…
Autres éléments créateurs d’emploi est l’autonomie énergétique. Il fait étudier tout le potentiel d’énergie renouvelable à La Réunion : hydraulique, biomasse, solaire, éolien, océanique… et lancer une nouvelle étape avec le projet STATER (Stratégie pour l’autonomie énergétique, la relance et la transmission de l’économie réunionnaise).
Le 3ème axe est l’ouverture et le co-développement. Il faut prioriser le domaine maritime comme un espace privilégié de co-développement mais également relancer un dialogue APE (Accord de partenariat économique) constructif et équilibré à partir des matrices de développement des accords intermédiaires qui seront bientôt signés.
Le rapport a également mis l’accent sur la valorisation de la recherche-innovation. Elle passe par un investissement significatif en fonds publics et privés dans la recherche et l’innovation en l’adaptant aux nouvelles opportunités du « développement vert ». Le rapport mentionne la création d’un CHU (Centre hospitalier universitaire) mais aussi les réalisations de l’antenne de réception satellitaire et la stimulation du secteur de TIC.
Voici donc un certain nombre d’axes mentionnés dans le projet de contribution relatif aux États généraux de l’Outre-mer émis par nos deux collectivités afin de faire face à l’aggravation de la situation économique actuelle.

Sanjiv Dinama

* Demandeurs d’emploi tenu de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi.


Kanalreunion.com