Luttes sociales

124.351 demandeurs d’emploi à La Réunion

Lancer le chantier du tram-train au plus vite

Manuel Marchal / 28 novembre 2009

Le Pôle emploi a publié hier ses dernières statistiques. Le nombre des demandeurs d’emplois a une nouvelle fois augmenté. Il est maintenant proche de 125.000. Cela veut dire que plus de 37% de la population active est à la recherche d’un travail. Cela souligne l’urgence de commencer au plus vite le chantier du tram-train.

Voilà une nouvelle preuve que les attaques contre le tram-train sont un complot contre La Réunion. Les dernières statistiques du Pôle emploi sont très inquiétantes. Elles révèlent que le nombre de personnes inscrites dans ce service public frôle désormais les 125.000 fin octobre. Sur douze mois, c’est encore une augmentation à deux chiffres : 18,6%. La hausse est encore plus importante pour les personnes inscrites en catégorie A, c’est-à-dire les travailleurs privés d’emplois à la recherche d’un CDI. Ils étaient 100.530 au mois d’octobre, soit une hausse de 23% sur un an. Et en prenant comme base l’ancien mode de comptage, c’est-à-dire la catégorie 1, la hausse est cette fois de 27,3% sur douze mois !
Dans le même temps, le nombre d’offres d’emploi dites durable collecté par le Pôle emploi s’effondre. Au cours des 10 premiers mois de l’année, Pôle emploi a proposé 14.042 contrats de plus de six mois. Ce nombre est en baisse de 15,3% par rapport à l’année précédente.
Un regard sur les statistiques décrivant la situation en France donne un tout nouveau relief à la hausse du chômage à La Réunion. Pour le mois d’octobre, la hausse à La Réunion est supérieure d’un point à ce qui a eu lieu en France. Cela laisse donc entendre qu’en France, la situation évolue à un point tel que la hausse du chômage s’atténue, ce qui est loin d’être le cas à La Réunion et montre bien notre spécificité. À cela s’ajoute le fait que le taux de chômage est bien plus important dans notre île.
Face à une telle réalité, il est vraiment totalement incompréhensible que des responsables politiques prennent position contre des projets d’infrastructures indispensables à notre pays, et dont la construction va créer des milliers d’emplois.
Il est incontestable que l’annulation par Didier Robert du chantier de la rocade du Tampon explique en partie la hausse importante du chômage cette année à La Réunion. Aujourd’hui, ce même Didier Robert plaide contre le tram-train. C’est à ce demander si son objectif n’est pas de casser tout dynamisme économique à La Réunion afin d’empêcher le pays de se développer.

M.M. 


Kanalreunion.com