Luttes sociales

13 jours de grève à EGCE Sainte-Clotilde

Les travailleurs réclament leurs salaires de février et de mars

Témoignages.re / 24 avril 2013

Pendant qu’un élu insultait des jeunes qui bataillent pour l’emploi, la situation sociale a continué de s’aggraver. À EGCE, les travailleurs sont en grève parce qu’ils n’ont pas été payés depuis le mois de février. Dans les cliniques des Flamboyants et des Tamarins, les salariés demandent une augmentation et constatent que la prime de vie chère, ce n’est pas pour tout le monde.

Depuis le 11 avril, les travailleurs de la SARL EGCE de Sainte-Clotilde ont cessé le travail.
Ils demandent le paiement des salaires de février et de mars, l’attribution des tickets restaurants de novembre à mars, ainsi que les élections de délégués du personnel.
Ces travailleurs n’ont pas le choix, ils doivent agir, cela fait plus de deux mois qu’ils n’ont pas touché leur salaire. Hier, les négociations ont encore tourné court. Pour se faire entendre, les travailleurs ont donc barré la route à Sainte-Clotilde. Dans deux jours, cela fera deux semaines de grève. Dans ce dur combat, ils ont le soutien de la CGTR-BTP.
Hier, c’est une autre grève qui a commencé. Dans deux cliniques du Port, les travailleurs demandent une hausse de salaire. En première ligne, la CGTR Santé constate que les richesses créées sont bien mal partagées. La crise n’arrange pas les choses. Interrogé par Réunion Première Télé, le délégué syndical CGTR constatait également que la prime de vie chère n’est pas pour tout le monde, ce qui crée aussi des tensions.
À quelques jours du 1er mai, la tension sociale continue d’augmenter. Qu’en sera-t-il dans un mois, quand approchera la fin du RSTA ?


Kanalreunion.com