Luttes sociales

14 postes de supprimés au LP Vue Belle et à Saint-Pierre !
11 au LP Patu de Rosemont à Saint-Benoit !
9 au LP Victor Schoelcher à Saint-Louis et à Jean Perrin à Saint-André !
7 au LP Rontaunay à Saint-Denis...

Saignée dans les lycées professionnels

Témoignages.re / 10 février 2011

C’est plus de 1.250 heures qui seront supprimées dés la rentrée dans l’enseignement professionnel, c’est l’équivalent de 70 postes de titulaires qui disparaît : voilà « les économies indolores » que nous a promis le recteur.

L’enseignement professionnel paie cher une politique académique en contradiction avec le discours du recteur lors de ses vœux en début d’année : « le nombre de sorties sans qualification n’a cessé de décroître, passant de 45% à moins de 12%, c’est bien sûr un grand progrès. Mais 12%, c’est encore trop ».

Comment continuer à donner aux jeunes réunionnais une véritable qualification en bradant l’enseignement professionnel ?

Des classes à plus de 35 élèves, des regroupements en enseignement général pour les élèves de Bac pro de métiers différents, des fusions de sections en tertiaire : voilà où mène la révision générale des politiques publiques (RGPP), c’est un véritable plan social organisé par le recteur dans les lycées professionnels à La Réunion.

Le (SNFOLC) syndicat FO des lycées et collèges de La Réunion et le SNETAA-FO s’élèvent contre cette politique de régression sociale et soutiennent tous les AG de personnels qui se battront pour obtenir le maintien des postes et des sections dans chaque établissement.

Jean Jacques Perrot, secrétaire académique du SN-FO-LC
Didier Chebance, secrétaire académique du SNETAA-FO


Kanalreunion.com