Luttes sociales

140 jeunes au Tournoi de l’Insertion à Cambuston

Témoignages.re / 13 août 2010

Garçons et filles en maillot de foot, pour une journée de rencontres sportives en toute convivialité et l’occasion de s’informer sur la création d’entreprise. C’était hier au stade Soune Seyne de Cambuston.

Le Tournoi de l’Insertion a eu lieu hier au stade Soune Seyne de Cambuston à Saint-André. Pour cette cinquième édition, 140 jeunes de 16 ans et plus sont venus des quartiers de Saint-André, de Salazie et de Saint-Joseph pour une journée animée de matchs de football mais pas seulement. La matinée, le Pôle emploi et la Mission locale ont tenu des stands d’information sur l’orientation et la formation des jeunes, avec cette année un thème central : “la création d’entreprise”. Une option qui ne vient pas d’emblée à l’esprit d’un jeune encore en formation ou en recherche d’emploi mais qui reste une possibilité d’insertion. « Certes, il faut une idée forte pour permettre de monter un projet, à nous d’orienter les jeunes vers les possibilités de formation », explique Eddy Payet, responsable de secteur de la Mission locale Est. Pour Dominique Jacquet, directeur régional du Pôle emploi Est, il s’agit avant tout dans ce genre de manifestation « d’expliquer au jeune qu’il est le premier acteur de sa vie future, en alliant convivialité et insertion. On remarque que les jeunes filles surtout préparent leur visite des stands avec des questions précises ».

Changer les mentalités

Michèle Canaguy, élue du quartier de Cambustion, accueille cette action portée par Tony Ichane depuis 5 ans avec enthousiasme. « L’insertion est une problématique générale de La Réunion, plus encore à Saint-André, toutes les initiatives qui vont dans ce sens sont accueillies avec le coeur ». « Un jeune qui ne trouve pas de travaille est un jeune à la dérive », affirme l’adjointe déléguée à la Culture. Ce type de rencontres entre jeunes peut sembler banales. Pourtant, c’est le résultat d’un travail de proximité mené dans les quartiers. Au départ, les jeunes étaient réticents à l’idée d’un tournoi regroupant différents quartiers. Se déplacer du centre ville à Cambuston était même « trop loin ». En encourageant les rencontres entre jeunes de quartiers et de villes différentes, le Tournoi de l’Insertion contribue à changer les mentalités. Si on peut sortir de son quartier pour rencontrer l’autre, on peut aussi sortir de son quartier pour une formation et un emploi, la mobilité fait moins peur. La prévention contre l’alcool et la drogue était aussi au rendez-vous hier pour montrer que l’on peut bien s’amuser sans. Enfin, les équipes de football mixtes étaient encouragées, pour changer les mentalités sur la gente féminine. C’est aussi ça l’insertion.

EP


Kanalreunion.com