Luttes sociales

15.000 emplois perdus depuis 2009

La CFDT s’inquiète des chantiers abandonnés

Témoignages.re / 18 février 2011

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 17 février 2011, les responsables de la CFDT bâtiment se sont inquiétés de l’abandon des chantiers qui étaient prévus avant les élections régionales de 2010 et les municipales 2011. Selon Pierre Savigny, conseiller juridique de la CFDT Bâtiment, près de 15.000 emplois ont été perdus depuis la fin du chantier de la route des Tamarins.

« Pour des raisons politiques, des grands projets ont été abandonnés. Pour le secteur, c’est catastrophique ». Pierre Savigny, conseiller juridique à la CFDT, égrene les chantiers évoqués avant les dernières élections régionales et municipales, et abandonnés depuis : rocade du Tampon, tram-train, Pôle Océan et Zénith à Saint-Denis…
Depuis la fin du chantier de la route des Tamarins, l’activité dans le domaine du bâtiment est au point mort et le projet de nouvelle route du littoral ne sera vraisemblablement pas mis en œuvre avant 2013. « Nous craignons une explosion sociale, la classe politique n’a pas bien compris ce qui se passe », poursuit le responsable syndical qui revendique 2.200 adhérents pour la branche bâtiment de la CFDT.
D’après lui, des entreprises ferment et des employés se retrouvent au chômage passé 50 ans, âge auquel il devient difficile de retrouver un emploi. « La situation dans le secteur du bâtiment, ce sont des entreprises qui ferment et des salariés qui se retrouvent sur le tapis », poursuit le syndicaliste.
Autre inquiétude de la CFDT bâtiment : les salaires. Commandé par la CFDT, le rapport Syndex pointait récemment les marges anormalement élevées des entreprises réunionnaises et le faible pouvoir d’achat des Réunionnais. Une donnée que le syndicat prendra en compte dans les négociations salariales des branches qui débuteront mardi prochain.

Texte Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com