Luttes sociales

151.400 personnes cherchant un emploi à La Réunion en 2014

Publication de l’enquête Emploi 2014 de l’INSEE. Taux de chômage : 26,8 %. Taux d’emploi : 46 %. Impasse sans solution immédiate

Manuel Marchal / 19 juin 2015

Hier à la préfecture de La Réunion, la réunion du Service public de l’emploi régional a été l’occasion de présenter la dernière étude de l’INSEE sur le taux de chômage. D’après les critères de l’Organisation internationale du Travail, il était de 26,8 % en moyenne l’an dernier, contre 9,9 % en France. Les jeunes sont les plus touchés, avec 54,4 % de taux de chômage. La comparaison avec les chiffres de la moyenne française montrent l’ampleur du défi pour atteindre l’égalité dans ce domaine.

JPEG - 69.5 ko

Quels que soient les critères, les indicateurs restent toujours aussi alarmants. L’INSEE a dévoilé hier le résultat de la dernière enquête emploi portant sur l’année 2014. La forme était différente des années précédentes, car la publication a eu lieu lors d’une conférence de presse organisée en présence du préfet, juste après la réunion du Service public de l’emploi régional (SPER).

Par rapport aux années précédentes, la méthode de calcul a changé. Elle se conforme désormais à la définition du chômeur donnée par l’Organisation internationale du Travail (OIT). L’OIT considère chômeur une personne qui n’a pas travaillé durant la semaine précédant l’enquête, qui est disponible pendant les deux semaines suivantes, et qui a effectué des recherches actives d’emploi durant le mois précédent. Cette définition ne prend donc pas en compte toutes les personnes inscrites à Pôle emploi.
Elle donne le résultat suivant.

Les actifs sont minoritaires

Selon l’enquête Emploi de l’INSEE, le taux de chômage à La Réunion était de 26,8 % à La Réunion. Selon les mêmes critères, le taux de chômage était de 9,9 % en France, en Guadeloupe de 23,7 %, en Martinique de 19,4 %, et en Guyane de 22,3 %. Pour les jeunes, le taux de chômage atteint 54,4 %. L’enquête de l’INSEE indique que 66 % des personnes au chômage le sont depuis plus d’un an.

Au total, l’enquête Emploi estime à 94.200 le nombre de personnes au chômage en 2014 selon les critères de l’OIT. S’y ajoutent 57.200 personnes qui sont à la recherche d’un travail mais qui n’entrent pas dans la définition.

L’estimation dénombre donc 151.400 personnes cherchant un emploi à La Réunion en 2014.

Le nouveau questionnaire diffusé par l’INSEE aux 8.000 personnes interrogées permet d’avoir une idée de la part du sous-emploi dans la population active. Cela regroupe les personnes travaillant à temps partiel, de manière subie ou choisie. Ce taux atteint 13 % chez les personnes ayant déjà un emploi. Le temps partiel subi correspond à 12 % de la population active ayant un travail. Le déséquilibre est important entre les femmes et les hommes. 17 % des femmes employées ont un travail à temps partiel.
L’étude de l’INSEE compare également les taux d’emploi entre La Réunion et la France. Dans notre île, 46 % des 15-64 ans ont un emploi, contre 64 % en France.

Le chômage ne baisse pas

L’enquête montre aussi que plus le niveau du diplôme est élevé, plus il protège du chômage. Cette tendance est la même qu’en France. Mais si le taux d’emploi est le même qu’en France pour les personnes ayant un diplôme inférieur ou égal à Bac+3, l’écart se creuse pour les niveaux inférieur. Il atteint même 20 points pour les travailleurs n’ayant aucun diplôme. En France, la majorité des non-diplômés ont un travail, contre 35 % à La Réunion.

Sur la base de l’ancien mode de calcul, l’INSEE note une baisse du taux de chômage que le préfet relativise. Dominique Sorain précise qu’« avec un tel niveau de chômage, on ne peut pas dire que le chômage baisse à La Réunion ». En 2014, le secteur marchand a vu une création nette de 3.500 à 4.000 emplois. C’est loin de répondre à la hausse de la population active poussée par la croissance démographique. C’est pourquoi l’État compte accentuer son soutien aux emplois aidés.

Le préfet rappelle les dernières données diffusées par Pôle emploi : arrêt de la dégradation de la situation pour les personnes inscrites en catégorie A, baisse chez les jeunes, grâce aux emplois aidés.

Voir en ligne : Enquête emploi 2014 de l’INSEE à La Réunion


Kanalreunion.com