Luttes sociales

153.790 Réunionnais demandeurs d’emplois

Nouvelle hausse du chômage en mai

Manuel Marchal / 27 juin 2012

Les derniers chiffres de Pôle emploi ont été publiés hier. C’est une nouvelle aggravation avec 153.790 Réunionnais inscrits à Pôle emploi. C’est une hausse de 4,1% sur un an. Notre pays paie lourdement la politique d’austérité et de casse des grands projets.

Pôle emploi a publié hier ses derniers chiffres, ils datent de mai, c’est à dire au moment de la transition entre le pouvoir UMP et l’installation de l’administration socialiste en France. Entre l’élection du président de la République et celle des députés, la pénurie d’emplois s’est encore aggravée dans notre île. Pendant que toute l’attention des médias se portait sur des batailles de personnes, le nombre de Réunionnais inscrits à Pôle emploi se situait à plus de 153.000, et continuait d’augmenter.
Au 31 mai dernier, 153.790 compatriotes étaient inscrits à Pôle emploi, une hausse de 660 personnes. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 4,1%, soit de 6.070 travailleurs.

Un drame pour la jeunesse

Voilà donc l’état des lieux au moment où en France s’installe une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale. Cela situe l’ampleur de la tâche de l’État, compétent dans la lutte contre le chômage.
Une telle crise dans notre île rappelle qu’il est impossible de faire l’économie de mesures spécifiques. Car à tous ces travailleurs vont s’ajouter dans un mois tous les jeunes qui sont en train de sortir de l’école, sans compter ceux qui ne pousseront pas la porte de Pôle emploi et seront donc en dehors des statistiques.
L’ampleur de la crise est telle qu’elle ne pourra pas se résoudre en quelques mois. Mais il est important de redonner l’espoir à toutes les victimes de ce système injuste qui produit du chômage de masse à La Réunion depuis quatre décennies. Sous l’ancienne mandature de la Région, une perspective existait, c’était celle du début de grands chantiers pourvoyeurs d’emplois. Mais sans attendre, il est possible de donner un signal immédiat.

L’occasion d’un signe de changement ?

Dans quelques semaines, ce sera la rentrée des classes. Interrogé hier, le ministre de l’Education nationale a annoncé que 6.000 postes pourraient être débloqués pour la prochaine rentrée indique la CGTR Educ’action dans un communiqué. Si cette annonce se vérifie, alors il sera très instructif de connaître le nombre qui sera accordé à La Réunion. Le ministre a en effet annoncé un arbitrage le 4 juillet.
Outre le nombre de postes pour La Réunion, il sera aussi question de savoir pour qui seront ces emplois. L’État va-t-il décider de financer encore la venue de personnes qui ont un emploi en France, ou bien se décidera-t-il à prendre en compte la pénurie d’emploi très grave qui touche les jeunes diplômés ?
Voilà de quoi donner aux députés de La Réunion l’occasion de défendre l’intérêt de notre pays et de sa jeunesse.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com