Luttes sociales

1er mai, le début du changement

Tous à Saint-Pierre demain

Témoignages.re / 30 avril 2012

La mobilisation du 1er mai à Saint-Pierre possède une signification particulière à La Réunion, il s’agit de la mise en place du changement qui s’opérera le 6 mai. En effet, toute la population est invitée à se rassembler afin d’opérer un pied de nez au candidat sortant, Nicolas Sarkozy.

A La Réunion, l’aggravation de la situation économique et sociale avec 29,7% des Réunionnais sans emploi, dont 60% de jeunes, 49% de familles vivant sous le seuil de pauvreté, 120.000 illettrés, les chiffres attestent d’un système arrivé à son terme et qui demande du renouveau. L’emploi, les salaires, la lutte contre la précarité et le pouvoir d’achat seront au cœur des revendications du 1er mai.

De meilleures conditions de vie

L’emploi est la principale préoccupation des Réunionnais qui sont plus de 153.000 à être inscrits au Pole emploi et qui ne parviennent pas à sortir de l’engrenage du chômage. Chez les jeunes, six jeunes sur dix ne travail, bien que formés et diplômés. La création de deux grands services d’aide à la personne et de protection de l’environnement, la relance des grands chantiers, l’autonomie énergétique et l’autosuffisance, pourraient à eux seuls répondre aux demandes d’emploi dans l’île et permettre aux jeunes d’intégrer le marché du travail.
La problématique des salaires est également une question sociétale à La Réunion qui a été évoqué lors des manifestations du COSPAR, en 2009. A ce moment, une prime avait été accordée mais celle-ci ne comble pas la cherté de la vie, due aux monopoles pétroliers et alimentaires. Depuis la départementalisation de 1946, La Réunion a vu naitre des oligopoles dans les carburants avec la fin du chemin de fer, et dans l’alimentaire, avec l’importation de plus de 500 millions de tonnes de denrées, dont le cout est répercuté sur le prix de vente et donc le porte-monnaie des Réunionnais.

Cherté de la vie reconnue par l’Etat

Face à cette situation, l’état avait alors décidé d’octroyer à ses employés une sur-rémunération de 53%, reconnaissant le prix élevé de la vie à La Réunion. Cependant, cette prime n’a pas concerné les personnes vivant avec les minimas sociaux, ni les employés du secteur privé. S’est alors créé une disparité salariale et sociale. Les prix élevés des produits alimentaires ne permettent à certaines classes de la population de consommer des produits frais et propices à leur santé. Cela a entrainé des maladies récurrentes comme le diabète.
La lutte contre la précarité est devenue quotidienne pour les Réunionnais qui ont prit conscience de la gravité de la situation en votant pour le changement dès le 1er tour de l’élection présidentielle. Conscients de la nécessité du changement, les promesses de contrats aidés, récurrente lors d’échéances électorales n’aura pas permis aux opposants des forces progressistes de remporter la bataille des idées.

Le 6 mai la confirmation d’un renouveau

Emploi, salaires, lutte contre la précarité et pouvoir d’achat, depuis 2007, année d’intronisation de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, les conditions de vie des Réunionnais se sont détériorées. Suppression de postes, augmentation des impôts et des taxes, aménagement pour les plus riches, appauvrissements des autres, la politique de casse sociale de Nicolas Sarkozy aura des répercussions conséquentes à La Réunion.
Le 6 mai, cette situation devrait prendre fin et une nouvelle politique permettra aux Réunionnais de souffler et d’avoir confiance en l’avenir. « Le changement, c’est maintenant » annonce François Hollande, c’est dans cette optique et dans le but du développement durable, social et solidaire que les Réunionnais peuvent confirmer l’avance de François Hollande dans les sondages.


Saint-Pierre en marche pour le 6 mai

Mardi 1er mai, tous les Réunionnais et Réunionnaises sont attendus devant la mairie de Saint-Pierre pour un défilé. Le cortège prendra la direction du front de mer pour s’arrêter au boulodrome de la Ravine Blanche. Les différents dirigeants des syndicats adresseront alors leur message à la foule. Ces discours seront d’un pique-nique car le 1er mai, est aussi jour de fête.


Kanalreunion.com