Luttes sociales

1ère Rencontre de la jeunesse réunionnaise

NOU LÉ KAPAB

Témoignages.re / 9 décembre 2009

• Fanny Douanier

La création d’entreprise

Dans notre édition d’hier, nous avons évoqué “La situation des jeunes face à l’emploi”, un des points du rendez-vous de la 1ère rencontre de la jeunesse réunionnaise à Saint-Denis (dimanche). Dans celle-ci, Fanny Douanier met l’accent sur la création d’entreprise.

Alors que se pose prioritairement la question de l’emploi à La Réunion, la création d’entreprise semble être une des solutions appropriées pour sortir de ce fléau. Elle répond de plus à une concrétisation des projets que porte la jeunesse réunionnaise.
La création d’entreprise ressort d’un plaisir et de la réalisation de soi.
Cependant, créer son entreprise, se mettre à son compte, concrétiser ses projets à grande échelle demande, en plus d’une grande patience, un bon sens des affaires, et ce processus n’est pas évident : d’une part, par sa durée et, d’autre part, par les nombreuses questions sans réponses qui apparaissent comme un obstacle à cette volonté. Malgré un certain nombre d’aides, les difficultés sont bel et bien présentes.
Ainsi, il est fortement recommandé de se faire aider en faisant appel à un spécialiste.

Des démarches complexes

Parmi les démarches complexes, on peut citer le choix du statut juridique duquel découlent les montants des charges sociales et le taux d’imposition dont vous devrez vous acquitter auprès des différents organismes.
Puis, il faut procéder aux formalités administratives, à la déclaration de l’activité, à la demande d’immatriculation et la prise de contact avec les administrations qui seront au quotidien en relation avec les chefs d’entreprise (les services fiscaux et les organismes sociaux principalement).
Aussi, on doit s’identifier à l’INPI, contracter une protection sociale, s’équiper de matériel informatique…
En ce qui concerne le financement, tout dépend du statut juridique choisi (EURL, SARL, SA).
Plusieurs moyens de financements existent :
– aides ou subventions à la personne,
– prêt d’honneur,

- prêt bancaire,

- participation dans le capital,

- primes ou subventions à l’entreprise,

- prêt à moyen ou long terme à l’entreprise,

- crédit bail
On peut ajouter à cela un certain nombre d’aides publiques à la création d’entreprise.
Le processus de création d’entreprise est donc une démarche très complexe, au sein de laquelle le jeune doit contacter un certain nombre de personnes, d’institutions. Aujourd’hui, les projets ne manquent pas, notamment dans les filières porteuses d’emplois. Nous devons accompagner les jeunes dans la création d’entreprise, qu’il s’agisse de moyens humains ou financiers. La personne désireuse d’avancer sur un projet doit avoir à sa disposition tous les outils afin mener à bien ses idées. Il est primordial d’inciter, par une institution en charge de favoriser la création d’entreprise, les jeunes Réunionnaises et Réunionnais à construire leur avenir, La Réunion de demain.
L’accompagnement dans la création d’entreprise répond finalement à la réalisation de soi et favorise la création d’emplois. Dans le contexte que nous connaissons à La Réunion avec, d’une part, une population jeune et, d’autre part, un fort taux de chômage chez ces derniers, nous devons apporter un intérêt particulier à ces démarches volontaristes.


Kanalreunion.com