Luttes sociales

200 euros tout de suite pour les plus démunis : la responsabilité de l’État engagée

Des prix plus chers qu’en France et qui augmentent plus vite

Témoignages.re / 2 mars 2012

À La Réunion, l’État peut plus facilement contrôler l’inflation qu’en France puisqu’il a la main sur les prix des carburants notamment. Mais dans notre île, les prix ont augmenté de 48% en 20 ans, contre 39% en France. Cela veut dire que l’écart des prix entre La Réunion et la France est supérieur aux 53% de prime de vie chère que l’État donne depuis plus de 20 ans à une partie de la population. L’extension de cette prime aux plus pauvres est une urgence, l’État doit se responsabiliser en donnant 200 euros par mois tout de suite aux plus démunis.

L’INSEE vient de publier les résultats d’une nouvelle étude. En 20 ans, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 48% à La Réunion, contre 39% en France. Le coût de la vie augmente donc plus vite dans notre pays qu’en France, et cela alors qu’il y a 20 ans les prix étaient déjà nettement plus élevés à La Réunion car une partie de la population touchait une prime de vie chère. Autrement dit, depuis 20 ans, le pouvoir d’achat des catégories de la population privée de prime de vie chère diminue, car ses revenus sont fixés en fonction d’une inflation inférieure à celle qui existe dans notre pays.
Dans notre pays, l’État fixe lui-même les prix du carburant, l’énergie utilisée dans tous les transports. Il dispose donc d’un levier important sur les prix.
Les résultats présentés par l’INSEE illustrent un dérapage des prix, l’État a donc failli.
La proposition du Parti communiste réunionnais d’une prime de vie chère pour les plus démunis vise à responsabiliser l’État. Puisqu’il a laissé augmenter les prix plus vite ici qu’en France et qu’il donne à une partie de la population les moyens de faire face à ce dérapage, alors l’État doit étendre cette prime de vie chère à ceux qui souffrent le plus de la hausse indécente des prix. 200 euros, tout de suite pour les plus démunis pendant quatre mois, une proposition chaque jour plus urgente.

Le communiqué de l’INSEE

« En 2011, l’énergie et les services portent la hausse des prix »

Les prix ont augmenté en moyenne de 2,5% à La Réunion entre 2010 et 2011, contre 2,1% en France. Ils avaient augmenté en moyenne de 1,5% l’année précédente. En 20 ans, les prix ont augmenté de 48% à La Réunion et de 39% en France.

L’énergie et les services pèsent chacun pour 36% dans l’inflation

En 2011, la hausse des prix de l’énergie et des services explique 72% de l’augmentation totale des prix, après 80% en 2010. Ils contribuent cette année à parts égales à l’inflation (36% chacun). Les produits alimentaires ont pesé pour 19% dans l’inflation, les produits manufacturés pour 5% et le tabac pour 4%.

Forte hausse des prix de l’énergie et du tabac

En 2011, les prix de l’énergie ont augmenté de 11,4% par rapport au prix moyen 2010. Plus particulièrement, les produits pétroliers ont augmenté de 13,9%, les tarifs de l’électricité ayant augmenté moins fortement (+ 6,4%) Les prix du tabac ont augmenté en moyenne de 7,7% entre 2010 et 2011.

Hausse des prix de l’alimentaire et des services

Les prix des produits alimentaires ont augmenté en moyenne de 2,7% (+ 1,9% France entière). Parmi les hausses de prix les plus significatives, le poste sels, épices, condiments, vinaigres et sauces a augmenté de 12,8%, celui des légumes surgelés, secs et en conserve de 10,0%, et les huiles alimentaires de 8,5%. Les services ont augmenté en moyenne de 2,1% entre 2010 et 2011. Le poste qui regroupe les loyers, l’eau et l’enlèvement des ordures a subi la plus forte hausse : + 3%.


Kanalreunion.com