Luttes sociales

20e jour de grève à Citroën Réunion

Pas de discussion hier Chemin Grand Canal

Manuel Marchal / 7 décembre 2013

C’est désormais la plus longue grève de l’année à La Réunion. Hier. Les travailleurs en grève ont organisé une opération escargot et distribué des tracts. La journée de lundi sera décisive.



JPEG - 41.3 ko
Opération escargot lancée hier matin par les grévistes. (photo M.S.)

« Lundi ce sera déterminant, s’il n’y a pas de déblocage lundi, alors chacun prendra ses responsabilités » . Ces propos tenus en substance par Éric Dorval, délégué syndical à Citroên au Port.

Déjà l’an dernier au mois de décembre, les travailleurs avaient dû batailler pendant 9 jours pour défendre leurs droits. Cette fois, la grève atteint son 20e jour. Les travailleurs veulent la levée de sanctions disciplinaires, et revendiquent une gestion du personnel différente, pour être respectés.

« Là nou lache plus rien là » « nou lé dan le mouvement, le moral est là » . « Allez allez, tienbo ansamb » , ce sont quelques mots d’ordre entendus hier.

La prolongation du conflit a de lourdes conséquences : « la famille i subi, i peu pété, i pèse sur les nerfs lé ga » .

Aussi bien autour des concessions de Saint-Denis et du Port, la population ressent chaque jour le sentiment d’injustice monter, précise Sébastien Fauconnier, responsable de la CGT-CMR. Ils voient que des Réunionnais sont sur le trottoir pour défendre leur droit. D’ici lundi, deux journées vont encore s’écouler. Si le blocage persiste, alors la tension continuera de monter.

M.M.

Soutien de la section PCR du Tampon

Jeudi, après avoir participé au rassemblement pour l’emploi des Réunionnais devant les grilles du CRDP, une délégation de la section communiste du Tampon est venue apporter son soutien aux grévistes.

Des grévistes vous accueillent, tract à la main : 18 jours ! non, rétorquent-ils 19 , demain 20 jours, donc bientôt 3 semaines !

Aux portes de l’entreprise reprise par un groupe japonais, plus aucun dialogue n’est possible !

Dans ce monde d’ultra-mondialistes, capitaliste à outrance, nos investisseurs réunionnais se retirent du jeu mondial et préfèrent remettre leur bébé aux soins des monstres d’ailleurs ; des monstres impersonnels, inaccessibles… Ils sont en train de régler votre quotidien, votre avenir ; vous, ouvriers, travailleurs à la tâche, pères et mères de famille qui vous accrochez à votre millier d’euros pour joindre les deux bouts de fin de mois, vous ne savez pas quel visage a votre patron…

Vous êtes petit ; lui est gigantesque. Vous pauvre ; lui immensément riche. Pa la ék sa…

C’est pas beaucoup, une poignée de main : tenez bon, nous sommes avec vous ; résistez jusqu’au bout de vos revendications… le travail n’est pas esclavage.

Benoît Blard
Appel de la CGTR-Sud

« L’URS appelle tous ses adhérents et tous les salariés à soutenir activement nos camarades dans ce bras de fer contre les multinationales japonaises dévoreuses de CFAO.

C’est un combat de titans que mènent nos camarades de Citroën et il faut que toute La Réunion soit à la hauteur de la riposte.

Aidons par la solidarité financière les « Citroëns » (surtout en cette période de fin d’année).

Entourons les « Citroëns » de notre fraternité par notre présence avec eux sur le piquet de grève » ».


Kanalreunion.com