Luttes sociales

23 travailleurs menacés d’être chômeurs aujourd’hui

Le groupe Caillé face aux juges

Témoignages.re / 14 septembre 2011

François Caillé et des cadres du groupe Caillé se trouvaient hier matin devant les juges du Tribunal de commerce pour discuter des différentes offres de reprise. Le plan de sauvegarde ainsi que la situation de la branche Grande distribution (Casino et Leader Price) étaient discutés dans l’après-midi. La décision du tribunal est attendue aujourd’hui en milieu de journée.

N’ayant pas trouvé de repreneur, la société de pièces détachées Cadis ne sera pas rachetée et risque la liquidation. Ses 23 salariés pourraient perdre leur emploi. Les pôles Location de voitures (courte et longue durée) se sont vus offrir plusieurs offres de reprise étudiées dans la matinée.



Dans la salle des pas perdus du tribunal, Laurent Fontaine, représentant des salariés du pôle Location, se disait confiant quant à la continuation de l’activité dont la reprise (notamment la proposition du groupe Hayot) permettrait de conserver les 49 emplois. 



Mis sous procédure de sauvegarde en mars 2010, le groupe Caillé joue sa survie. Le plan de redressement proposé prévoit le remboursement de ses 221 millions d’euros de dettes en 10 ans. Les juges rendent leur décision aujourd’hui, après l’étude du plan de sauvegarde hier après-midi. Lors de sa présentation au mois de juin, les principaux créanciers avaient fait part de leurs doutes. 



www.ipreunion.com


Kanalreunion.com