Luttes sociales

232 travailleurs venus spécialement d’Europe

Recrutement sur le chantier de la Centrale thermique du Port

Témoignages.re / 19 août 2011

Hier était organisée la table ronde entre les syndicats de salariés et la Direction d’EDF pour évoquer les recrutements sur le chantier de la Centrale thermique du Port. Une rencontre jugée « positive » par Jacky Balmine, secrétaire général à la CGTR-BTP. « Notre mobilisation a ramené les entreprises dans la légalité », se félicite-t-il.

Selon le syndicaliste, les entreprises travaillant sur le chantier ne respectaient pas la réglementation concernant les conditions de travail des 232 ouvriers européens exerçant sur le chantier. « Certains d’entre eux travaillent 60 heures par semaine sans être payés en heures supplémentaires », fustigeait Jacky Balmine. A l’issue de la mobilisation de la semaine dernière, ils ont obtenu l’assurance que la Direction du Travail allait effectuer un contrôle sur le site. C’est chose faite et les premiers éléments d’information ont été dévoilés hier.

Selon la Direction du Travail, 1.326 salariés travaillent sur les chantiers, dont 232 ouvriers venus spécialement d’Europe. Quatre contrats de ces ouvriers européens ne respectaient pas la réglementation. « L’entreprise concernée s’est mise aux normes », indique Jacky Balmine. Le syndicaliste regrette néanmoins le peu d’informations obtenues lors de cette réunion. « Il faut que nous rencontrions la Direction du Travail pour obtenir davantage d’éléments sur ces contrats », affirme le représentant de la CGTR-BTP. Une demande de rencontre sera déposée à cette administration.

Cette table ronde a été l’occasion d’évoquer d’autres points. La Direction d’EDF a ainsi assuré aux syndicats présents que tout recrutement ultérieur serait fait par l’intermédiaire de Pôle Emploi. « Une cartographie des emplois nécessaires à la poursuite du chantier sera déposée à Pôle Emploi au cours du mois de septembre. Des réunions seront ensuite organisées tous les 15 jours pour évaluer l’évolution des besoins », détaille Jacky Balmine, qui souhaite rencontrer la Direction de Pôle Emploi à ce sujet.

Autre garantie obtenue par les syndicats, l’entreprise chargée de la peinture de la centrale sera réunionnaise. Il était auparavant question d’une entreprise européenne. Enfin, EDF a prévu d’organiser un audit sur le social en interne afin d’examiner les conditions de travail des employés. « Notre mobilisation a payé. Nous avons ramené les entreprises du chantier dans la légalité. Nous devons continuer à veiller au respect de la réglementation », souligne Jacky Balmine.


Conférences avec Paul Vergès

“Changement climatique et politique d’adaptation : quels enjeux et quelles priorités pour La Réunion ?”

A Saint-Denis : A Saint-Pierre :
Le mercredi 24 août 2011 Le samedi 27 août 2011
à 17h00 à 15h00
à l’Hôtel “Le Saint Denis“ Place du Barachois – Saint-Denis A la salle “Les Bons Enfants” Casernes – Saint-Pierre

Cette année correspond aux 10 ans de la loi Vergès créant l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (O.N.E.R.C.) et conférant à la lutte contre le réchauffement climatique la qualité de priorité nationale.
Suite à la présentation, le 18 juillet dernier, du Plan national d’adaptation au changement climatique et à la réunion récente du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (G.I.E.C.), préparatoire au prochain Sommet mondial sur le développement durable à Durban en décembre prochain, l’Alliance a le plaisir de vous inviter à assister à deux conférences publiques.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • néna zentrepriz i fé vnir domoun deor pour travay isi, komsi, pé ètr, nou lé pa kapab travay ! sé in mépri pou nou ! I fo pa ke nou lès fé sa ! déza na pi travay la rényion ! é si nou di in nafer ladsi, néna domoun i di nou ke nou lé rasist ! Zot i di vréman nimport koué ! toulmoun néna lo drwa travay dann son péi. Rényioné i koné travay, zot lé formé, zot lé kalifié, alorse, i fo ke mèt anler tousala. Alon di partou " i fo donn kréol travay, i fo respèk anou parseke nou lé kapab, é nou vé in travay dann nout péi" !

    Il y a des entreprises qui font venir des étrangers pour travailler à la Réunion, cela veut dire peut être dire que nous ne sommes pas capables de travailler ! Que de mépris pour nous ! Ne laissons pas faire ça. Déjà qu’il n’y a plus de travail à la réunion ! et si on donne notre opinion à ce sujet il y a des personnes qui disent que nous sommes des racistes ! Ils disent vraiment n’importe quoi. Tout le monde a le droit de travailler dans son pays. Les réunionnais peuvent travailler, ils sont formés et qualifiés, alors, il faut valoriser toutes ces compétences. Allons raconter partout "qu’il faut donner du travail aux réunionnais, qu’il faut nous respecter parce que nous sommes compétents et que nous voulons travailler dans notre île" !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com